×
Publicités
Publié le
27 mai 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les femmes achèteraient et jetteraient chaque année la moitié de leur poids en vêtements

Publié le
27 mai 2011

Presque 30 kilos de vêtements en un an. C’est la moyenne de la consommation féminine de mode établie par Lucy Siegle sur la base de recherches menées par l’université de Cambridge. Et ce n’est qu’une moyenne. On imagine aisément que ce chiffre peut grimper encore plus haut dans certaines tranches d’âge de la population. La quantité aurait été multipliée par 4 depuis les années 1980.


Les Zara et autres H&M ont-ils suscité ou anticipé l'explosion de la consommation de mode ?


L’essai publié par la journaliste britannique (To die for : is fashion wearing out the world ? aux éditions Fourth Estate) avance qu’à ce rythme une femme dépenserait en moyenne 150 000 euros pour son look au cours de sa vie. Pour la journaliste, la fast fashion a déréglé les modes de consommation en cassant les prix, au détriment de la qualité. Selon elle, entre 2001 et 2005, alors que les dépenses des femmes augmentaient de 21%, le prix unitaire des vêtements baissait de 14%.

Comme d’autres analystes, elle dénonce un gâchis écologiquement irresponsable. Car les femmes jetteraient autant qu’elles achètent, presque 30 kilos de vêtements chaque année donc. Et chacune d’entre elle aurait environ 22 pièces qu’elle ne portera jamais au fond de son armoire.

Lucy Siegle estime toutefois que ce mouvement pourrait bien se stabiliser, ou même décliner. Elle estime que le climat a changé, notamment en Europe où les mesures d’austérité pourraient pousser les consommateurs à vouloir acheter moins, mais plus durable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com