×
7 579
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Les femmes extraordinaires de Giambattista Valli

Publié le
today 1 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

D'un côté, il y a les couturiers honnêtes, les bons seconds, les directeurs créatifs ambitieux, et des armées de revendeurs pour distribuer leurs produits. Et de l'autre côté, il reste encore de véritables créateurs de mode.


Giambattista Valli - Printemps-Été 2020 - Prêt-à-porter féminin - Paris - © PixelFormula


Dans la mode, nombreux sont les appelés, rares sont les élus. Parmi ces derniers, Giambattista Valli a présenté l'une de ses collections de prêt-à-porter les plus inspirées, dans la douceur d'un lundi après-midi à Paris. Des vêtements dédiés aux "femmes extraordinaires", point de départ idéal d'une saison marquée par la résurrection du chic "madame".
 
Sur sa planche d'inspiration, une sélection de grandes dames du monde des arts du siècle dernier, de Peggy Guggenheim à Gloria Vanderbilt, en passant par Louise Nevelson ou Giovanna Battaglia Engelbert.

Résultat : une vision rafraîchissante, décalée par rapport au style qu'on trouve habituellement dans les boutiques Giambattista Valli. Et c'est tant mieux.
 
De charmantes petites robes en mousseline rose, munies d'amples manches drapées et de petits noeuds. Des manteaux à la coupe impeccable, brodés de motifs métalliques effet fer forgé. Des robes ajustées sensuelles, avec manches bouffantes et de nombreux négligés de soie tout aussi étourdissants. La femme Giambattista Valli abandonne son allure virginale pour s'engouffrer dans une féminité plus lascive, et ose même honorer ses rendez-vous en soutien-gorge tricoté.


Giambattista Valli - Printemps-Été 2020 - Prêt-à-porter féminin - Paris - © PixelFormula


Fort du soutien financier d'Artémis — la holding familiale du clan Pinault, qui a racheté une part minoritaire au capital de la maison — Giambattista Valli étend sensiblement sa gamme de produits.

Des sandales à plateformes décorées de motifs Art Déco ou marbrés, des chaussettes à motifs floraux, des bracelets charmants, ornés de fleurs en porcelaine. Mais surtout, des cabas et des sacs à mains mémorables, brodés de fleurs et d'emblèmes. Le tout présenté au troisième étage en travaux du musée des Arts décoratifs, et chaleureusement applaudi par le public.

"J'ai voulu exprimer mon respect pour certaines femmes extraordinaires. Qui vivent en dehors des sentiers battus. Pour certains, ce sont des excentriques. Pour moi, elles sont curieuses, ouvertes, nonchalantes", conclut le créateur romain.