×
6 998
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Contrats Fournisseurs H/F
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet CRM
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Business Analyst Operations H/F
CDI · PARIS
HERMES
CDI – Responsable de Zone Junior Asie du Sud – Chapeaux Gants (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – e- Commerce Buyer Rtw (F/H)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - HR Strategic Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · MONT-DE-MARSAN
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · ANGLET
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · PAU
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Idf
CDI · PARIS
CAROLL
E-Shop Manager (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Gestionnaire Marchandise Beauté H/F
CDI · PARIS
UNIQLO
Agent de Sécurité et de Prevention Des Pertes
CDI · LYON
OFFICINE GÉNÉRALE
Responsable de Production
CDI · PARIS
RMS
Responsable de Secteur Bretagne - H/F - Cosmétique Végétale
CDI · RENNES
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Lyon- CDI - 35h- H/F
CDI · LYON
GANT FRANCE
Contrôleur de Gestion - Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
STORE & SUPPLY
Account Manager E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
HERMES
CDI - Prévisionniste Bijouterie Fantaisie (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Junior Chapeaux & Gants Homme (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
29 avr. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Français préfèrent toujours le shopping en boutique à l'achat en ligne

Par
AFP
Publié le
29 avr. 2013

PARIS (AFP) - Selon un sondage Ipsos publié ce lundi et réalisé pour Foire de Paris, 72% des Français déclarent préférer faire leur shopping en magasin plutôt que sur internet.

Quelle que soit la catégorie de produits, 95% des sondés déclarent acheter souvent ou systématiquement en magasin. C'est particulièrement vrai pour l'alimentation (89%) ou les vêtements (60%). Même les produits culturels, qui figurent en tête des produits consommés via internet (28%), restent encore majoritairement achetés en magasins (40%).

Capture d'écran celio.com


Le premier atout des boutiques restent leur côté vivant et leur dimension humaine, cités par respectivement 92% et 91% des Français, juste devant la qualité de l'accueil (88%). Internet remporte quant à la lui la palme de la praticité (95%), mais manque de chaleur humaine pour 84% des sondés.

"Les Français craignent de vivre dans un monde déshumanisé et désincarné (...) Ils cherchent à être de plus en plus accompagnés dans leurs actes d'achat, surtout lorsque le prix est conséquent" et ils "restent très attachés aux expériences de la vie réelle, plus intenses, plus surprenantes, plus humaines", commente Ipsos.

Deux Français sur trois (66%) déclarent attacher de l'importance au contact humain lorsqu'ils achètent et aimer parler aux vendeurs. Une tendance qui se renforce depuis le début de la crise avec des consommateurs qui ont davantage besoin d'être rassurés.

L'autre atout du magasin est la possibilité de pouvoir toucher et essayer les produits avant d'acheter, cité par 78% des personnes interrogées. Enfin, les boutiques permettent de se laisser davantage surprendre (71%) et de découvrir les dernières innovations, favorisant d'autant plus les achats plaisir et d'impulsion, qui sont deux fois plus nombreux en magasins que sur internet.

Mais cette préférence marquée ne doit pas conduire les magasins à se reposer sur leurs acquis, bien au contraire. La part d'achats sur internet, actuellement de 8%, ne cesse de progresser, de même que celle sur smartphones. Et s'il n'a pas vocation à remplacer les magasins, le web a fait naître de nouvelles exigences, aussi bien en terme de services (livraison) que d'offre ou d'immédiateté d'achat.

"Rien ne remplacera le magasin pour l'achat plaisir, mais les boutiques doivent s'adapter pour renouveler l'expérience des clients (...) qui ne veulent plus se voir opposer aucune barrière (rupture de stocks, attentes en caisse...)", estime Stéphane Rimbeuf, spécialiste de la distribution chez Deloitte.

"Le commerce de détail est à un carrefour. Les magasins se doivent d'évoluer et vite, pour donner des raisons supplémentaires aux clients de venir en boutique plutôt que de se rabattre sur l'ogre Amazon", renchérit Ian McGarrigle, président du World Retail Congress, qui se tiendra du 7 au 9 octobre à Paris.

Dans cette optique, plusieurs boutiques redoublent désormais d'innovations (tablettes tactiles en magasin), de services (livraison gratuite) ou d'animations (ateliers) pour attirer les consommateurs, en misant sur la dimension plaisir et les conseils personnalisés.

"Le client ne vient plus seulement en magasin pour acheter, mais aussi pour la découverte. On ne doit plus être uniquement un magasin de business, mais aussi un lieu d'inspiration et de vie", explique Alexandre Biot, directeur du BHV, grand magasin parisien en pleine mue.

"Le magasin du futur doit combiner proximité et technologies et faire preuve d'originalité pour transformer les clients potentiels en acheteurs réels", souligne une étude Fujitsu auprès des commerçants français qui estiment à 94% qu'ils doivent devenir des "fournisseurs de services et non plus uniquement des vendeurs".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.