×
Publicités
Publié le
5 sept. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Galeries Lafayette en pleine offensive digitale

Publié le
5 sept. 2016

L'enseigne de grands magasins a annoncé ce lundi le rachat du site de ventes événementielles Bazarchic. Rachat mené auprès de ses fondateurs, Nathalie Gillier et Liberty Verny, et portant sur l’ensemble du capital, incluant les filiales Bazarchic Voyages et NGR. L’objectif est pour les Galeries Lafayette de renforcer sa stratégie omnicanale, mais « plus particulièrement » de soutenir le développement de son enseigne Galeries Lafayette Outlet.
 

Nathalie Gillier et Liberty Verny, fondateurs de Bazarchic - Bazarchic


Lancé en 2006, Bazarchic a réalisé l’an passé 80 millions d’euros de chiffre d’affaires et vise les 100 millions pour l’exercice en cours. Le portail, qui revendique 6,4 millions de membres, organise les ventes événementielles de quelque 800 marques. Les dernières années ont notamment vu une nette progression des ventes menées via mobile, qui représentent désormais près de 50 % du chiffre d’affaires. Surtout, le positionnement de Bazarchic sur le luxe abordable rejoint celui des Galeries Lafayette.
 
« Alors que notre activité de grands magasins accélère sa transformation omnicanale, nous sommes heureux que BazarChic rejoigne notre groupe », se félicite le président du directoire des Galeries Lafayette, Philippe Houzé. « Liberty Verny et Nathalie Gillier ont su créer et développer un acteur de premier plan du e-commerce français, et nous sommes convaincus que nous pourrons bâtir ensemble une nouvelle étape de son histoire. »

Les Galeries Lafayette entendent donc par cette opération accélérer le développement de Galeries Lafayette Outlet. Une enseigne initiée en 2014 dans l’outlet One Nation, près de Versailles. Le réseau compte désormais trois outlets et en prévoit trois autres d’ici fin 2017. Des nouvelles adresses qui prendront place à Roubaix, Honfleur et Coquelles.
 
Ce rachat intervient surtout quelques semaines après le rachat par les Galeries Lafayette en juin du portail Instantluxe.com. Site spécialisé dans les ventes de produits de luxe de seconde main lancé en 2009 et qui compte à ce jour quelque 700 000 membres. Une acquisition là encore menée à 100 % auprès du fondateur, Yann Le Floc’h.
 
Cet intérêt des grands magasins français pour des sites indépendants de ventes s’était déjà traduit en 2013 par le rachat par le Printemps du site Place des Tendances, ex-filiale de TF1, destiné à devenir le bras armé de la stratégie en ligne du groupe. Dans un autre domaine, RueduCommerce avait été acquis à des fins similaires en 2011 par le promoteur d’immobilier commercial Altaréa-Cogedim, qui a finalement cédé l’entité l’an passé au groupe Carrefour. Dont le concurrent Casino s’est lui offert Cdiscount.
 
Ce rachat intervient en pleine évolution de l’équipe dirigeante des Galeries Lafayette, dont la direction digitale et marketing vient tout juste d’être confiée à Constance de Polignac. Précédemment, c’est Alix Morabito, précédemment directrice adjointe des achats de l’homme, qui prenait la direction mode. Quelques semaines plus tôt, c’est un ex-LVMH, Matthieu Caloni, qui devenait directeur de la Stratégie et de la Transformation. Et en janvier, la créatrice des Prairies de Paris, Laëtitia Ivanez, se voyait pour sa part confier la direction artistique des lignes féminines de la marque propre du groupe.
 
Le groupe Galeries Lafayette opère via un réseau de 280 magasins avec les enseignes Galeries Lafayette, le BHV Marais, Louis Pion, Royal Quartz ou encore Didier Guérin. Forte de 15 000 collaborateurs, l’entreprise revendique une fréquentation quotidienne d’un million de visiteurs pour un chiffre annuel de ventes de 3,8 milliards d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com