×
Publicités

Les Galeries Lafayette Haussmann lancent le shopping personnalisé à distance

Publié le
28 mai 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que le magasin du boulevard Haussmann est fermé depuis plus de deux mois - mais pourrait très bientôt rouvrir ses portes -, les Galeries Lafayette expérimentent depuis le 22 mai une nouvelle façon de faire du commerce, grâce aux conversations vidéo. Nommé "Exclusive Live Sopping", ce service met en relation directe un client à son domicile et un conseiller ou personal shopper du grand magasin parisien, qui est lui physiquement présent dans le point de vente.


Une conseillère montre un article à un client via son smartphone. - Galeries Lafayette/LinkedIn


Concrètement, l'expérience est possible du lundi au samedi de 11h à 19h : le consommateur, français comme international, doit prendre rendez-vous en ligne, et l'accompagnement vidéo est possible en plusieurs langues. Après le rendez-vous, durant lequel le client peut donc voir le conseiller (mais pas l'inverse), la commande doit être confirmée par mail, et le paiement s'effectue en ligne ou par virement. La livraison des achats est ensuite possible à domicile ou en click & collect.

C'est en particulier l'offre luxe et premium du grand magasin qui est concernée, avec 120 griffes de mode, beauté et d'accessoires fédérées. On note par exemple le concours de Balenciaga, Jacquemus, Maje, Bonton, Dior, Isabel Marant ou Acne côté prêt-à-porter, et de Sisley, Diptyque, Fresh ou Nars pour les cosmétiques.

"Les plus grandes marques nous ont suivis avec enthousiasme dans des délais très serrés, note Alexandre Liot, le directeur des Galeries Lafayette Haussmann. La crise sans précédent que nous venons de traverser nous a poussés à faire preuve d'une extrême agilité et créativité. Nous poursuivons un objectif clair, celui de rendre l'offre de notre flagship du boulevard Haussmann accessible au plus grand nombre, au-delà de ses murs." De quoi séduire aussi une clientèle internationale qui ne peut pas pour l'heure se rendre dans la capitale française.

Ce projet omnicanal s'insère dans la nécessaire transformation digitale opérée par les Galeries Lafayette depuis quelques années. Pour le faire émerger, l'entreprise a fait appel à GoInStore, une start-up accompagnée par l'accélérateur Lafayette Plug & Play, un vivier de jeunes pousses s'attaquant notamment au futur du retail.

Malmené comme de nombreux distributeurs par la crise sanitaire, les Galeries Lafayette ont essuyé des pertes conséquentes. Le 28 avril, le patron des Galeries Lafayette et du BHV Marais, Nicolas Houzé, chiffrait le manque à gagner à un milliard d'euros pour l'année 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com