×
Publicités
Publié le
14 sept. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Galeries Lafayette ressentent nettement l'impact négatif des attentats

Publié le
14 sept. 2016

Les Galeries Lafayette ont enregistré sur le premier semestre 2016 un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros, contre 1,7 milliard sur la même période de l’an dernier. Pour Nicolas Houzé, directeur général de la branche grands magasins du groupe Galeries Lafayette, c’est évidemment une conséquence des attentats et de la baisse de la fréquentation touristique que connaît la France et Paris en particulier.
 

Nicolas Houzé - Galeries Lafayette


Selon, toujours, Nicolas Houzé, la clientèle internationale a ainsi chuté sur la période de 15 % alors que la clientèle locale est restée stable. Une chute portant à la fois sur la fréquentation et le chiffre d’affaires. Le premier contingent reste les Chinois avec en deuxième position les Taïwanais puis les Américains. Les Galeries Lafayette constatent en revanche une forte désaffection des Japonais depuis les attentats et depuis plusieurs années des Russes. La chute a même été plus forte récemment sur le magasin de Nice Masséna, sans surprise évidemment, à -20 %.
 
Le dirigeant de la société de grands magasins souligne ainsi que la situation ne s’est pas arrangée sur cet été et ce mois de septembre. Elle cite un recul de 20 % sur la clientèle internationale et même une tendance négative sur la clientèle locale. Pour Nicolas Houzé, sur cette dernière, il s’agit surtout d’un effet météo trop belle qui ne conduit pas les consommateurs à acheter des produits d’hiver !

Toujours selon Nicolas Houzé, ce recul du chiffre d’affaires a un impact sur la rentabilité. Mais, en revanche, il n’est pas prévu une réduction des investissements annuels, qui sont ainsi maintenus à 150 millions d’euros. Et l’objectif de doublement de la rentabilité d’ici 2020 est lui aussi toujours à l’ordre du jour en relation avec les ambitions du groupe.
 
Dans cette période difficile, l’enseigne a toutefois une satisfaction en matière de chiffres : le succès de l’ouverture du dimanche constatée au BHV/Marais.
 
Cette enseigne a été une des premières à décrocher un accord avec ses partenaires sociaux. Selon Alexandre Liot, le directeur général du BHV/Marais, l’ouverture dominicale, en place depuis début juillet, apporte 8 % de chiffre d’affaires additionnel. L’objectif portait sur 7 %.  
 
Le dimanche est le troisième jour de la semaine après le vendredi et le samedi. Et encore, Alexandre Liot pense qu’il devrait sans doute d’ici octobre ou novembre passer en deuxième position. Si le distributeur n’a pas encore réalisé d’étude précise sur la fréquentation, il estime qu’une bonne partie de cette clientèle dominicale est parisienne et francilienne. « De plus, des clients qui ne venaient pas jusqu’à présent au BHV », souligne-t-il.
 
Une crainte toutefois, que la fermeture des voies sur berges par la mairie de Paris perturbe les clients venant en voiture, surtout ceux de l’ouest parisien, qui pèsent 20 à 25 % de l’activité commerciale. « Nous ne sommes contre la fermeture, souligne Alexandre Liot. C’est logique et ça va dans le sens de l’histoire pour les grandes villes. Nous serions malvenus d’avoir une autre position alors que nous sommes en train d‘installer sur notre toit une grande surface végétalisée de 2 000 m2, la plus grande d’Europe, avec de la culture hors sol prévue dans le futur. Nous regrettons seulement que cela se soit fait de manière précipitée ». Pour compenser, le BHV/Marais a développé des formules de livraisons express et d‘achats mains libres.
 
Pour faire vivre le magasin ce septième jour, le BHV/Marais a recruté 150 personnes. Déjà Alexandre Liot, après ces quelques semaines de fonctionnement, constate un turnover qui se met en place. Employant le dimanche beaucoup d’étudiants, l’enseigne négocie des accords avec des écoles. 
 
A Haussmann, ce sont 500 personnes qui vont devoir être recrutées pour permettre l’ouverture chaque semaine le dimanche, acquise définitivement aujourd’hui, selon Nicolas Houzé. Elle devrait entrer dans les faits en janvier prochain. Là aussi, le grand magasin en attend un chiffre d’affaires additionnel de 8 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com