×
Publicités
Publié le
16 nov. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les géants du luxe reculent au classement des entreprises françaises les plus admirées

Publié le
16 nov. 2022

Dans le palmarès des sociétés valorisées par les Français, la mode haut de gamme et le luxe perdent de leur superbe en 2022. Ce classement annuel* établi par Eight Advisory et l'Ifop, dont Decathlon est à nouveau le chef de file, enregistre le recul de plusieurs acteurs comme Chanel, qui perd huit rangs et se classe 30e, Louis Vuitton qui plonge de 14 places (et atteint la 47e position), et Hermès reculant de 6 rangs (50e). Parmi ces grandes maisons, seul Christian Dior gagne deux places et occupe le 28e rang.


Le classement dressé par l'Ifop pour Eight Advisory - DR


Dans un contexte inflationniste, entraînant des arbitrages de consommation, l'un des critères les plus importants pour les Français cette année est l'impact que l'entreprise en question peut avoir dans l'amélioration de leur quotidien. Or le monde du luxe ne répond sans doute pas à ces problématiques pragmatiques.

Le classement dressé prend en compte six piliers permettant d'évaluer 77 entreprises tricolores: à savoir la performance, la responsabilité environnementale, l'innovation, le statut, l'utilité/proximité, et l'attractivité.

Il est donc dominé en 2022 par Decathlon (pour la quatrième année consécutive), devant Peugeot et Leclerc, qui grimpe d'un rang et bénéficie notamment de la mise en place de son bouclier anti-inflation. L'enseigne d'articles de sport creuse quant à elle l'écart sur ses concurrents grâce à sa "capacité à proposer des produits ou des services innovants et l’envie qu’elle suscite d’y travailler", indique l'étude, ajoutant que Decathlon arrive en tête quelque soit la catégorie d'âge, la localisation (Ile-de-France/province) ou l'activité (actif/inactif).


Vestes de la marque Elops de Decathlon, consacrée à la pratique du vélo en ville - Decathlon


Le secteur de la beauté et des cosmétiques n'est pas non plus à la fête. Yves Rocher perd deux places et occupe le 7e rang, L'Oréal abandonne six rangs et se positionne 14e, tandis que Sephora descend à la 38e place (-2 rangs). Côté distribution, les Galeries Lafayette perdent deux places pour se fixer au 44e rang.

D'autre part, les constructeurs automobiles (Peugeot, Renault, Michelin…), vitrine industrielle du pays pour certains, conservent voire renforcent leurs positions, tandis que le secteur de l'énergie (Engie, TotalEnergies) perd du terrain, excepté EDF.

*Enquête menée du 21 au 28 septembre 2022, auprès d'un échantillon représentatif de 3.011 personnes, par le biais d'un questionnaire en ligne  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com