×
Publicités
Publié le
28 mai 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les grands de la mode déferlent sur les Jardins du Palais Royal

Publié le
28 mai 2008

Rick Owens, Acne Jeans, Robert Normand... Depuis le début de l’année, les ouvertures se sont multipliées dans l’enceinte des Jardins du Palais Royal (Paris Ier). Alors que sont attendus prochainement Corto Moltedo, les gants Fabre et Stella McCartney, le lieu n’a jamais connu un aussi brusque regain d’intérêt.


Les Jardins du Palis Royal dans le Ier arrondissement - Photo : Céline Vautard

Au point qu’actuellement, il n’y a pratiquement plus aucun emplacement commercial de libre sur place. « En moins d’un an, j’ai négocié le chiffre record de cinq transactions, confirme Franck Desnoyers, dirigeant de l’agence Franck Desnoyers Conseil, spécialisée dans les emplacements de luxe. Les Jardins étaient un peu la belle endormie qui attendait son heure et Marc Jacobs, le premier en 2006, a senti le caractère unique du lieu ».

Un fait confirmé par Didier Ludot, expert en mode vintage, qui est lui installé dans Les Jardins depuis 1975. « A mon arrivée et pendant des années, les galeries sont restées mortes, raconte-t-il. Ici, ce qui est agréable c’est que les gens flânent et sont disponibles. Ils sont réceptifs à l’art et aux belles choses. Et puis j’ai fait découvrir l’endroit à Marc Jacobs et il y a vu tout le potentiel ».


Boutique Marc Jacobs du Palais Royal - Photo : Céline Vautard

Résultat : les jardins du Palais-Royal sont en plein renouveau. « Je crois aussi que les prix sur Saint-Honoré sont devenus tellement prohibitifs que les griffes ont cherché d’autres emplacements, poursuit Franck Desnoyers. Ici, certains ont pu trouver une boutique de charme à coup réduit. Mais aujourd’hui les loyers sont passés du simple au triple en moins d’un an ».

Les derniers arrivés sont donc les plus chanceux. C’est le cas de la griffe de l’Américain Rick Owens, de la marque de jeans suédoise Acne et du créateur montant Robert Normand. « Ici, j’aime le côté confidentiel et à part », confie-t-il.

Et bientôt, le lieu sera à son apothéose avec l’arrivée du maroquinier de luxe italien Corto Moltedo en juin et des gants Fabre en juillet, suivis avant le mois d’octobre de Stella McCartney qui a raflé un immense emplacement en lieu et place d’une ancienne jardinerie. Ce qui laisse présager que les Jardins du Palais Royal seront sans doute la prochaine star de la fashion week parisienne qui se tiendra du 27 septembre au 5 octobre prochains.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com