×
Publicités

Les marques de LVMH quittent à leur tour le salon horloger de Bâle

Par
AFP
Publié le
17 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zurich, 17 avr 2020 (AFP) - Les marques horlogères du groupe français LVMH, le numéro un mondial du luxe, quittent à leur tour Baselworld, le grand salon de l'horlogerie et de la joaillerie, après le départ de Rolex, Chanel et Patek Philippe.


Hublot


Les trois marques de montres du géant français du luxe, qui englobent Tag Heuer, Zenith et Hublot, ainsi que la maison de joaillerie Bulgari ont décidé de se retirer de ce salon longtemps considéré comme incontournable compte tenu de "l'appauvrissement évident" de l'événement, ont-elles indiqué dans un communiqué commun vendredi.

Mardi, Rolex et sa filiale Tudor ainsi que Patek Philippe, la filiale horlogère de Chanel et la maison de joaillerie Chopard ont annoncé qu'elles ne participeraient plus au salon de Bâle. Ces cinq marques qui comptent parmi les grandes référence du secteur du luxe entendent créer un nouvel événement qui se tiendra en avril l'an prochain à Genève.

"Nous sommes navrés de devoir quitter ce rendez-vous plus que centenaire qu'est Baselworld", a déclaré Stéphane Bianchi, le directeur de la division horlogerie de LVMH, cité dans le communiqué.

"Il est néanmoins évident, dans ces conditions, que nous devons réagir rapidement et prendre d'autres dispositions", a-t-il cependant justifié, soulignant que les marques du groupe "mettront tout en oeuvre pour être présentes avec les autres prestigieuses maisons qui se retrouveront à Genève".

Les quatre marques de LVMH vont étudier différents formats d'événements et présenter leurs projets au cours des prochaines semaines.

Destiné aux professionnels de l'horlogerie, Baselworld marque habituellement un temps fort dans l'année pour le monde du luxe. Il permet de prendre le pouls de l'horlogerie, attirant des détaillants venus du monde entier pour découvrir les nouvelles collections et passer le plus gros de leurs commandes annuelles.

Mais les critiques s'étaient multipliées, entre autres à l'égard de ses coûts élevés, provoquant une vague de départ aussi bien de grandes que de petites marques horlogères.

Avec la pandémie de Covid-19, les organisateurs de Baselworld ont dû repousser à janvier 2021 l'événement qui devait se tenir en avril. Mais ce report a suscité une nouvelle salve de reproches, en particulier concernant le remboursements des frais déjà engagés par les exposants.

En janvier, les marques de LVMH avaient déjà organisé un événement séparé à Dubaï pour présenter leurs nouvelles collections. Tag Heuer, Hublot et Zenith comptaient toutefois participer malgré tout à l'édition 2020 de Baselworld. Avant même son report, Bulgari avait en revanche déjà décidé de ne pas s'y rendre cette année et soupesait ses options pour 2021.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.