×
Publié le
13 avr. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les nouveaux concepts phares du t-shirt

Publié le
13 avr. 2012

Oscillant entre provoc et humour, quelques jeunes créateurs jouent avec les thématiques de notre temps pour créer des collections de t-shirts qui font mouche. Parmi eux, Florian Courrège, le fondateur de la marque Spharell créée en 2007. Avec la sortie de films comme Very Bad Trip et Project X (de Nima Nourizadeh), la marque a décidé de reprendre à son compte le sujet de la jeunesse et de ses excès. Non sans humour, elle crée une gamme de t-shirts "hangover" accompagnée de ce slogan: "Pinocchio wasn’t lucky he was born hangover", traduisez, "Pinocchio n’a pas eu de chance, il est né avec la gueule de bois". Spharell détourne ainsi le nez de la célèbre marionnette, l’insérant sur le visage de Pete Doherty, icône des fêtes à excès. Cette gamme hangover est vendue 35 euros à travers 110 points de vente en France et sur le site spharell.com.


T-shirts "Hangover" de Spharell et "A billionaire Thing" de Désir Luxe & Vertu

Autre thème, autre marque, Désir, Luxe & Vertu (DLV), créée en début d’année par Jean de la Vaissière et son associé Warren Hamdi, s’inspire pour sa part des personnalités les plus riches de la planète. Hugh Efner, Bernard Madoff, ou bien Mark Zuckerberg sont les figures de leur première collection "a billionaire thing". Riches et sulfureux, ces businessmen ont acquis un véritable statut de star que DLV a décidé d’utiliser sur ses t-shirts (50 euros, pour homme et femme). On peut y voir les milliardaires portant un chèque indiquant le montant de leur fortune, accompagnés d’une phrase d’accroche, du type "A million dollars isn’t cool, You know what’s cool ? A billion dollars". Première femme du palmarès DLV, le mannequin Adriana Lima aura prochainement son propre t-shirt, disponible sur le site desir-luxe-vertu.com, qui est pour l’instant le seul point de vente DLV.

Stepart: t-shirt de Lauren Mortimer et foulard de Frenzy Works

Allant encore plus loin dans le "t-shirt concept", Stepart fonctionne comme un label textile. Créée par Morgan de Vismes en 2009, rejoint par son ami d’enfance Quentin Pito, la marque est disponible dans une vingtaine de multimarques en France et sur la e-boutique. L’objectif de Stepart est d’offrir à des graphistes et designers de talent une visibilité et un support d’expression via ses collections de t-shirts. Ce principe a notamment séduit le chroniqueur de Canal+ Mouloud Achour, ayant porté une création Stepart au Grand Journal.

Depuis ses débuts, le label a déjà produit 25 artistes, dont l’Anglaise Lauren Mortimer qui a signé une gamme de t-shirts "vous êtes des animaux", mettant en avant l’animal dans tout ce qu’il a de plus humain. Stepart compte lancer à la rentrée une collection de sweats et de chemises, tout en poursuivant le développement de ses accessoires. Actuellement, deux modèles de foulard sont disponibles, dont le "skull flower" (69 euros). Signé Frenzy Works, l'imprimé mixe têtes de morts et liberty. L'ensemble des designs Stepart est à découvrir sur le site stepart.fr

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com