×
Publicités
Publié le
29 juil. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les nouveaux dessous de l’été

Publié le
29 juil. 2021

La lingerie masculine innove. Du premier slip signé Louis Gabriel Nouchi à la naissance d’une nouvelle marque tout confort en passant par la créativité décalée de Vincent Frédéric-Colombo, le sous-vêtement masculin se déride cet été. 

Le slip confortable d’Akinom


 

La nouvelle marque Akinom - DR


Nouvelle marque en plein essor, Akinom a choisi d’offrir à l’anatomie masculine le meilleur confort possible. Imaginée par Florian Wernert, ancien directeur des collections et de l’image de la marque Heyraud (Groupe Eram) et directeur de style auprès du Groupe Royer, la marque a été lancé début juillet sur la plateforme KissKissBankBank.
 
Le principe d’Akinom: deux modèles – slip et boxer – dotés d’un front nest (petit nid sur le devant) qui permet de maintenir les parties intimes afin d’éviter tout frottement indésirable et toute sensation de collant. Il sont équipés d’une large ceinture de 4,5 cm pour garantir un maintien sans compression et sont proposés en coton, modal et lycra, des matières respirantes et résistantes. Bonne idée de la maison, 1% du chiffre d’affaires de la marque est reversé à la lutte contre les cancers du testicule et de la prostate.


Le Slip selon Louis Gabriel Nouchi - DR


Le Slip selon Louis Gabriel Nouchi


 
Le créateur français Louis Gabriel Nouchi ajoute à son vestiaire le slip. Une nouvelle pièce qui reprend l’ouverture symétrique chère à la marque et "permet de dévoiler la peau avec sensualité. Décliné en trois coloris de jersey de coton Gots, le slip est proposé dans une côte irrégulière et autour d’un élastique confortable.
 
Pour accompagner ce lancement, une campagne publicitaire reprend les petites annonces érotiques et les encarts publicitaires généralement vus en fin des magazines. "Des hommes comme figés dans le temps, à contre-courant des fantasmes virtuels d’aujourd’hui" et auxquels le créateur propose les lectures du Marquis de Sade. 


Le jockstrap crochet imaginé par Vincent Frédéric-Colombo - DR


Le jockstrap crochet de C.R.E.O.L.E


 
Révélé cette année avec sa première collection de vêtements et par un reportage signé Loïc Prigent, le jeune créateur Vincent Frédéric-Colombo s’inspire de ses origines guadeloupéennes pour créer sa marque C.R.E.O.L.E, un sigle signifiant "Conscience relative à l’émancipation outrepassant les entraves" et interrogeant la question de l’identité créole. 
 
Outre les nombreuses pièces inspirées du style workwear, le créateur fait parler de lui avec sa ligne de jockstraps en crochet, "une idée qui n’était pas prévue au programme, née lors du fiting des mannequins", explique-t-il. Résultat, des créations uniques reprenant des motifs décoratifs floraux et contribuant à bousculer les idées sur la virilité. Réalisées en éditions limitées, les pièces du créateur se vendent au prix de 960 euros.  

Agnès b. et Le Slip Français


 
Après une première expérience en 2013 entre Agnès b. et Le Slip Français autour d’une capsule de boxers, les deux marques s’unissent à nouveau et s’associent à la Fabrique Nomade et à sa fondatrice Inès Mesmar, une association qui soutient et aide à l’insertion des travailleurs migrants et réfugiés en France. Une capsule solidaire et made in France qui sera dévoilée à la rentrée de septembre.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com