×
6 174
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
2 févr. 2006
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les nouvelles mensurations des Français sont arrivées

Publié le
2 févr. 2006

Afin de démeurer en conformité avec les morphologies réelles et actuelles des Français, la Campagne nationale de mensuration 2006 vient de livrer ses résultats lors d'une conférence de presse au salon du prêt-à-porter Paris au parc des expositions de la Porte de Versailles en présence de Renaud Dutreil, ministre des PME et du commerce, Pierre Cardin, à l'origine du prêt-à-porter, Christian Bédeau, directeur général de l'IFTH et Patrick Robinet, chef de projet de la campagne.


Foule dans une gare parisienne en février 2004 - Photo : Thomas Coex/AFP

Des chiffres que Jean-Pierre Mocho, président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin, qualifie de "chiffres assez surprenants" plus de trente-cinq ans après les dernières mesures en 1970.

Lancée sur l'initiative de l'IFIH (Union Française des INdustries de l'Habillement), soutenue financièrement par le Défi (organisme collecteur de la taxe parafiscale de l'habillement) et réalisée par l'IFTH (Institut Français du Textile et de l'Habillement), cette campagne a été menée du 8 avril 2003 au 23 avril 2005 sur un échantillon de 11 562 personnes. Agées de 5 à 70 ans, elles ont été mesurées sur 37 sites répartis sur tout le territoire national. Ecoles, hôpitaux, centres commerciaux, entreprises, institutions, ... L'éclectisme des lieux a été adopté pour mieux réfléter la réalité des morphologies françaises. Toutes les catégories de la population ont été rencontrées.

L'imagerie 3D, basée sur la technologie Lectra, a pris 85 mesures précises en considérant les formes et les articulations. Le protocole de mesure est très innovant puisqu'il allie la prise de mesures manuelle et virtuelle.


Visualisation 3D de la "femme moyenne"

Trois paramètres ont été pris en compte pour la meilleure représentativité possible : le sexe (homme, femme), la tranche d'âge (douze au total) et la région géographique.

Les Français sont plus grands et plus forts. En un siècle, les hommes ont grandi de 11 cm et les femmes de 8 cm. En comparaison avec les années 70, les petits restent petits et les grands deviennent plus grands.

La femme moyenne mesure 162,5 cm et pèse 62,4 kg (pour comparaison, la stature moyenne des Miss de l'élection 2006 est de 176,4 cm), a un tour de poitrine de 93,7 cm et chausse entre 37 et 38. Une femme sur cinq porte un 40 et plus d'un tiers des femmes s'habille en 40 ou 42. La taille commerciale 40 est la plus observée, à hauteur de 20,6 %, suivie de la taille 42 à 16,7 %. Moins de 20 % d'entre-elles portent du 38 ou du 36. Selon Patrick Robinet, "la femme devient homme en terme de tour de taille".



Trois groupes de conformations apparaissent :
- une conformation athlétique ou mince, avec un tour de bassin inférieur ou égal au tour de poitrine.
- une conformation normale, avec un tour de bassin supérieur au tour de poitrine de 0 à 8 cm.
- une conformation forte, avec un tour de bassin supérieur d'au moins 8 cm au tour de poitrine.



L'homme moyen mesure 175,6 cm, pèse 77,4 kg, a un tour de poitrine de 102,2 cm et chausse du 42 ou du 41. Hormis les trois groupes déjà identifiés (petits, moyens et grands), une quatrième catégorie fait son apparition : les très grands (191 cm ou plus) surtout chez les 15-25 ans.

26 % de la population adulte française est en surpoids et 8,3 % en obésité. Les hommes sont plus gros que les femmes - près d'un homme sur trois en surpoids contre une femme sur quatre - et le phénomène s'accentue avec l'âge (à partir de 45 ans, les hommes en surpoids sont plus nombreux que ceux au poids normal). Les catégories socio-professionnelles les plus aisées sont moins sujettes à l'obésité que les CSP les moins aisées. Attention aux anorexiques chez les jeunes femmes (8 % entre 15 et 25 ans et 7 % entre 25 et 35 ans).



Le couple moyen français a presque le même tour de bassin : 100,2 cm pour les femmes et 99,9 cm pour les hommes. Les hommes sont toutefois plus sportifs que les femmes (72 % contre 63 %) et les enfants ont une pratique plus régulière et assidue que les adultes (69 % contre 50 %).

Les femmes ont des mains proportionnellement plus larges que celles des hommes qui ont pourtant les plus longues mains. Par contre, le pied féminin, bien que plus petit, est aussi plus fin que celui de l'homme. Quant à la tête, toute proportion gardée, la taille de celle des femmes est un peu plus importante que celle des hommes.

Les pointures les plus répandues sont :
- pour la femme, les pointures 38 et 37
- pour l'homme, 42 et 41
- pour la fillette, 37 et 38
- pour le garçon, 33 et 34
Sur l'ensemble de la population, la pointure 38 est la plus fréquente. La majorité de la population adulte féminine (près de 98 %) a une pointure qui n'excède pas le 42, tandis que la majorité de la population adulte masculine (un peu plus de 97 %) a une pointure inférieure au 46. La plupart des jeunes filles (de 5 à 18 ans) ont une pointure allant du 28 au 40 et les jeunes garçons du 32 au 43.

L'objectif de'une telle capmagne : réactualiser les tailles et patrons des vêtements pour l'industrie du prêt-à-porter. Selon l'étude en effet, "une femme sur trois et un homme sur six trouvent difficilement des vêtement à leur taille".

Les résultats permettront aussi de revoir éventuellement les espaces passagers dans les transports, de rehausser les plans de travail dans les cuisines, ...

Le ministre des PME et du Commerce Renaud Dutreil a salué la "révolution de velours" en cours selon lui dans le prêt-à-porter. "Nous avons vu nos exportations dans ce secteur augmenter de manière spectaculaire", a-t-il déclaré en se réjouissant du "fort engouement des jeunes" pour le prêt-à-porter.

Dès la semaine prochaine, les résultats de cette vaste campagne devraient être commercialisés dans un coffret anthropométrique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com