×
5 765
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Chef de Projet CRM H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · LIEUSAINT
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Visuel Merchandising H/F
CDI · AIRION
GEMMYO
Responsable Webmarketing (Acquisition)
CDI · PARIS
PRINCESSE TAM TAM
Responsable Trafic et Acquisition Omnicanal H/F
CDI · PARIS
OCARAT
Chef de Produits Horlogerie - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Intendant Services Généraux
CDI · PARIS
LA HALLE
Responsable Approvisionnements Magasin (H/F)
CDI · PARIS
CRIT DÉPARTEMENT PRESTIGE MODE-LUXE-BEAUTÉ
Responsable Accueil Client H/F - Grand Magasin- CDI - Vélizy-Villacoublay 78
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
CRIT DÉPARTEMENT PRESTIGE MODE-LUXE-BEAUTÉ
Manager Des Ventes H/F - Grand Magasin - CDI - Vélizy Villacoublay
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
CONFIDENTIEL
International Human Ressources Business Partner H/F
CDI · PARIS
FOR INTERIEUR
Responsable de Magasin Prêt-A-Porter
CDI · NANTES
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Responsable de Production Maille et Denim H/F
CDI · PARIS
MONOPRIX
Chef de Produit Junior Table et Cuisine F/H
CDI · CLICHY
THE KOOPLES
CDI - Responsable Des Stocks - Champs Elysées
CDI · PARIS
KORLOFF
Head of Global Communication And Operational Marketing
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Acheteur Retail (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GROUPE IKKS
Chef de Projet Technique Web (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
SIMONE PERELE
CRM Manager
CDI · CLICHY
AIGLE
Chef de Projet Marque F/H
CDI ·
AXENTIA
Commercial Terrain H/F
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Responsable Qualité Textile H/F
CDI · ROUBAIX
Par
Reuters
Publié le
23 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Occidentaux veulent écarter la Russie du G20, Pékin soutient Moscou

Par
Reuters
Publié le
23 mars 2022

Le Kremlin a accusé mercredi les Etats-Unis et leurs alliés de faire pression sur les autres membres du G20 pour évincer la Russie du groupe des vingt pays aux économies les plus développés en raison de l'invasion de l'Ukraine, et il a notamment reçu le soutien de la Chine.Alors que la question d'une marginalisation accrue de Moscou devrait être débattue lors des réunions entre le président américain Joe Biden et ses alliés européens en cette fin de semaine, Pékin a pris la défense de la Russie mercredi en la qualifiant de "membre important" du G20.


Reuters



"Il est de notoriété publique que les Etats-Unis exercent une pression diplomatique intense sur tous les autres pays pour qu'ils s'opposent à notre pays à tous les niveaux", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, pendant un point presse en visioconférence.

L'ambassadrice de Russie en Indonésie, pays assurant la présidence tournante du G20 en ce moment, a déclaré pour sa part que le président Vladimir Poutine prévoyait pour le moment d'assister au prochain sommet du groupe fin octobre sur l'île de Bali, sous réserve que la situation internationale le permette, "notamment la pandémie de COVID-19".

"L'expulsion de la Russie de ce genre de forum n'aiderait évidemment pas à résoudre les problèmes économiques. Il serait au contraire difficile d'y parvenir sans la Russie", a commenté Lioudmila Vorobieva pendant une conférence de presse à Djakarta.
A Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin, dont le pays n'a ni formellement condamné l'invasion de l'Ukraine, ni imposé de sanctions à Moscou, s'est prononcé contre la mise à l'écart de la Russie.
"Aucun membre n'a le droit de priver un autre pays de son statut de membre. Le G20 doit mettre en oeuvre un véritable multilatéralisme, renforcer l'unité et la coopération", a-t-il dit pendant un point presse.

Vers un boycott occidental?



Toute initiative des pays occidentaux visant à exclure la Russie se heurterait au droit de veto des autres membres du G20 - qui comprend notamment, outre la Chine et l'Indonésie, l'Inde, le Brésil ou l'Afrique du Sud -, l'unanimité étant requise en la matière.
Faute de parvenir à isoler Moscou, les Etats-Unis et leurs alliés pourraient donc décider de boycotter les prochaines réunions du G20, ont dit à Reuters des sources au fait des tractations.

"Des discussions se sont tenues quant à savoir s'il est approprié que la Russie fasse partie du G20", a déclaré une source haut placée au sein du G7. "Si la Russie en reste membre, l'organisation sera moins utile."
Répondant à la question de savoir si Joe Biden évoquerait cette question pendant sa tournée en Europe, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche, Jake Sullivan, a jugé qu'il n'était pas possible de "faire comme si de rien n'était" au sein des institutions internationales.

Joe Biden est attendu ce mercredi à Bruxelles, où il prendra part jeudi aux sommets de l'Otan et du G7 et s'exprimera lors d'une réunion du Conseil européen.

Une source diplomatique européenne a dit à Reuters que les membres européens du G20 avaient fait part de leur préoccupation à l'Indonésie.
"Il a été clairement indiqué à l'Indonésie que la présence de la Russie aux prochaines réunions ministérielles serait très problématique pour les pays européens", a dit cette source, tout en reconnaissant qu'il n'y a pas de procédure claire pour exclure un pays.

Le ministère indonésien des Affaires étrangères n'a pas souhaité faire de commentaire sur le sujet.
La Pologne s'est de son côté proposée mardi de remplacer la Russie lors des prochaines réunions du G20.

(Reportage Andrea Shalal à Washington et Angie Teo à Djakarta, avec les bureaux de Reuters ; rédigé par Ed Davies et Balazs Koranyi ; version française Camille Raynaud et Tangi Salaün)

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.

Tags :
Industrie