×
Publicités
Par
AFP
Publié le
21 févr. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Oscars sont aussi riches en enjeux pour le monde de la mode

Par
AFP
Publié le
21 févr. 2008

HOLLYWOOD (Etats-Unis), 21 fév 2008 (AFP) - Avec leurs centaines de millions de téléspectateurs, les Oscars et leur tapis rouge constituent un important outil de publicité pour le monde de la mode, chaque maison menant campagne afin que les stars portent ses créations.

"Je reviens de New York où j'ai été en contact avec tous les créateurs, afin de choisir les robes pour le show", confie à l'AFP Patty Fox, qui occupe le rôle très officiel de coordinatrice de la mode au sein de l'Académie des arts et des sciences du cinéma, organisatrice de la cérémonie de dimanche.

Les places sont aussi chères que potentiellement lucratives pour les créateurs, sur le long tapis rouge déployé à l'entrée du théâtre Kodak à Hollywood, passage obligé des vedettes où des centaines de photographes et de caméramen venus du monde entier seront déployés.

Cette exposition médiatique garantit aux maisons de mode de retrouver leurs produits dans les hebdomadaires féminins ou "people" américains qui consacrent traditionnellement des dossiers aux personnalités "les mieux habillées des Oscars" la semaine suivant la cérémonie.

Mais d'ici à dimanche, les styles et les noms des créateurs qui vêtiront les vedettes du 7e art vont rester un secret aussi bien gardé que celui des vainqueurs des statuettes.

Lors d'un défilé de mode préparatoire en fin de semaine dernière à l'Académie, ni Mme Fox, ni les créateurs de bijoux de la maison Martin Katz n'ont voulu dire qui porterait quoi. Tout juste a-t-on su que la bague la plus chère cette année vaudrait... quatre millions de dollars.

"Aujourd'hui, de plus en plus d'actrices ont un styliste qui choisit pour elles" la tenue qu'elle porteront, explique Mme Fox. "J'entre en contact avec les stylistes et nous discutons des créateurs et des bijoux" idéaux pour chaque actrice, afin d'éviter des doublons ou des fautes de goût.

L'année dernière, la tenue de Jennifer Hudson, Oscar du second rôle pour "Dreamgirls", avait fait couler beaucoup d'encre à ses dépens: le magazine Us Weekly avait qualifié sa robe Oscar de la Renta d'"hideuse" et assassiné son boléro au motif python doré: "atroce, atroce".

Et sept ans plus tard, la robe en forme de cygne que la chanteuse islandaise Björk portait aux Oscars 2001 fait encore figure de repoussoir absolu.

Difficile il est vrai de convertir en gravure de mode des actrices qui n'ont pas toutes, comme Charlize Theron ou Halle Berry, une taille de mannequin. Cette année, Ellen Page ("Juno") et son 1,55 mètre vont poser des défis aux stylistes.

Certaines actrices ont leurs marques préférées voire exclusives: Nicole Kidman porte du Chanel, Renée Zellweger du Carolina Herrera tandis que Julia Roberts a un faible pour Valentino.

Mais il reste encore de la place pour des créateurs moins connus, qui toucheraient le "jackpot" si une actrice de premier plan leur faisait confiance pour le grand soir: le Vénézuélien Angel Sanchez, la Libanaise Ella Zahlan ou les Américains Pamela Roland, par exemple.

Sanchez avait ainsi habillé Sandra Bullock en 2006, l'année où "Collision" avait remporté le meilleur film, et acquis ainsi une gloire instantanée.

Le Libanais Elie Saab doit une grande partie de sa réputation à Halle Berry qui avait choisi une de ses robes en 2002, l'année où elle a reçu l'Oscar de la meilleure actrice.

Quelles sont les tendances de cette année? "Il y aura du rouge, du brun, de l'orange, du jaune, c'est un large spectre de couleurs de l'arc-en ciel", promet Mme Fox.

Côté bijoux, le bijoutier Neil Lane de la maison Katz estime que "la tendance cette année est celle de longues boucles d'oreille et des bracelets. Peut-être allons-nous revoir les longs colliers que nous ne voyions plus depuis un moment".

Par Paula BUSTAMANTE

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.