×
7 311
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Les produits Nike estampillés Houston Rockets disparaissent des magasins chinois

Publié le
today 10 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les sneakers et autres produits de la licence Houston Rockets ont été retirés de plusieurs magasins Nike dans les plus importantes villes de Chine dans un contexte de tension provoquée par le tweet d’un dirigeant de l’équipe en soutien aux manifestations antigouvernementales à Hong Kong.



Les responsables de cinq magasins Nike à Pékin et Shanghai ont confié à Reuters lors de visites ce jeudi, qu’il leur avait été communiqué via un mémo de la direction que tous les produits siglés Rockets devaient être retirés. Reuters n’a pas pu voir ce mémo.

Alors que le directeur général des Rockets, Daryl Morey, s’est depuis excusé pour son tweet de la semaine dernière, Adam Silver, le commissaire de la National Basketball Association (NBA) a remis de l’huile sur le feu en déclarant que la ligue soutenait Daryl Morey dans l’exercice de son droit à la liberté d’expression.

Malgré la controverse, la NBA était bien décidée à maintenir le match prévu entre les Los Angeles Lakers et les Brooklyn Nets à Shanghai ce jeudi soir. Des événements promotionnels avaient été annulés plus tôt cette semaine. Les enjeux pour la NBA sont importants, puisque les affaires de la ligue en Chine vaudraient plus de 4 milliards de collars. Le pays le plus peuplé au monde est la principale source de revenus en croissance de Nike alors que les autres régions ralentissent.

Trois magasins Nike à Shenzhen ont également retiré les produits Rockets de leur étalages, tout comme les produits de la NBA en général, a confié le personnel par téléphone à Reuters. Trois magasins Nike à Chengdu, une ville très animée dans les terres du sud ouest de la Chine, ont aussi retiré les produits Rockets. Nike et ses bureaux chinois n’ont pas répondu aux multiples requêtes de commentaires de Reuters.

Un magasin NBA spécialisé au Super Brand Mall, un des principaux centres commerciaux du quartier financier de Lujiazui à Shanghai, a aussi retiré tous les produits en rapport avec les Rockets. “Il s'agit d'autre chose, cela n'a eu aucun impact et personne ne nous a dit que nous devions les retirer”, a déclaré un responsable de magasin en riant. “S’il est dit que tous les produits NBA doivent être retirés alors notre magasin fera faillite.”

Le personnel des deux centres d’activités NBA Playzone sur le thème du basket à Shanghai et Pékin ouverts par la NBA China, a confirmé que les produits Rockets avaient été retirés. “Les produits Rockets apportaient de la chaleur, en entrant dans un magasin, le rouge dominait. Désormais, il est plutôt jaune et bleu,” les couleurs des Golden State Warriors, a commenté un responsable de la Playzone de Shanghai, qui tout comme l’employé du magasin NBA a souhaité rester anonyme en raison de la sensibilité du problème.

NBA China n’a pas immédiatement répondu aux requêtes de Reuters pour faire des commentaires au sujet des centres d’activités.

D’importantes répercussions



Les principales plateformes d’e-commerce chinoises Alibaba et JD.com ont également retiré les produits Houston Rockets de la vente, y compris sur les applications mobile. Les recherches de sneakers avec le logo NBA sur Alibaba et JD.com ne donnent plus aucun résultat. Cela inclut les sneakers en collaboration avec des marques comme Nike et Supreme de Carlyle. Seule une poignée de revendeurs en ligne proposent encore les sneakers.

Alibaba, qui a refusé tout commentaire, a déclaré à un média local que les commentaires de Daryl Morey avaient sincèrement blessé les sentiments du peuple chinois, et qu’aucune négociation n’était possible. JD.com, qui n’a pas non plus souhaité faire de commentaire, a déclaré à un média local que la firme avait été profondément indignée et condamnait sévèrement les remarques de Daryl Morey.

Poizon et DoNew, deux applications mobile populaires de shopping parmi les fans de sneakers, ont retiré les chaussures NBA de leurs plateformes, selon des revendeurs. Une recherche de Reuters sur les applications Poizon et DoNew avec le mot-clef “NBA” n’a donné aucun résultat. Poizon n’a pas répondu aux requêtes de commentaires via e-mail et les appels aux bureaux de DoNew à Shanghai sont restés sans réponse.

“Tant que les responsables de Nike et Adidas ne s’en mêlent pas et ne disent rien de stupide, ils ne feront pas l’objet d’une interdiction de la part du gouvernement central chinois et je pense que le marché de la vente de sneakers en Chine restera assez fructueux,” a déclaré Zhu Junwen, un revendeur à Guangzhou.

Adidas a un contrat en cours de 13 ans et d’une valeur de 200 millions de dollars, avec le meneur arrière des Houston Rockets James Harden, qui est au cœur de la ligne de chaussures de basket de la marque.

“Sinon (si Nike et Adidas sont interdits), ce sera la fin,” a ajouté Zhu Junwen.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.