×
Publicités
Publié le
16 janv. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les raisons de la vente de Brandalley UK

Publié le
16 janv. 2013

Brandalley a officialisé ce mercredi 16 janvier la vente de Brandalley UK dans le cadre d’un MBO tel que vous l’a révélé FashionMag Premium. Le PDG de Brandalley, Antoine Leloup, s’explique ici tout en ne commentant pas le prix de cession annoncé de moins de 2 millions d’euros. Seul chiffre cité: Brandalley UK afficherait un chiffre d’affaires de 20 millions de livres.

Plusieurs raisons ont conduit, selon son PDG Antoine Leloup, Brandalley à se désengager de sa filiale anglaise: le fait que le co-actionnaire Newscorp (à 49%), Brandalley détenant 51%, aurait choisi lui-même de sortir du capital ; et aussi l’évolution de Brandalley en France avec presque trois modèles, l’outlet, les ventes privées et la vente sur collections actuelles. Celles-ci pèsent d’ores et déjà aujourd’hui 40% des ventes, contre 3% fin 2010.

Antoine Leloup

"Le marché anglais, très bagarré sur les prix, plus encore que de ce côté-ci de la Manche, ne nous permettait pas de faire évoluer son modèle qui ne s’appuie pratiquement que sur les ventes privées", souligne Antoine Leloup. Celui-ci constate également que les deux branches ne pouvaient s’appuyer sur un tronc commun suffisant de marques. "Il n’y avait que 1% des marques du site anglais qui pouvait venir sur la française et 5% dans le sens inverse, souligne Antoine Leloup. Ce sont des marchés très différents".

Celui-ci admet certes que la maison-mère aurait pu racheter sa filiale anglaise. Le choix a été plutôt fait par les actionnaires et par la direction de Brandalley en France de se concentrer sur l’évolution pilotée depuis un an et demi de ce côté de la Manche de développer le site avec ses différentes facettes et d’augmenter les résultats. "L’Ebitda est positif", souligne Antoine Leloup.


Spot "Arthur x Emilie" de Brandalley


Pour développer les ventes, Brandalley vient d’ailleurs de lancer sa première campagne de publicité en télévision depuis le 9 janvier. Brandalley entend aussi continuer d’accroître son offre. "L’objectif est d’en faire entrer autour d’une cinquantaine l’an prochain", souligne Antoine Leloup. Contre par exemple 25 en 2011. Brandalley référence à ce jour environ 1000 marques dont 300 vraiment "grandes".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Distribution