×
5 686
Fashion Jobs
Publicités

Les Reebok qui tonifient les fesses retoquées par les autorités américaines

Par
AFP
Publié le
today 29 sept. 2011
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Reebok, poursuivi par les autorités américaines pour publicité mensongère, ne pourra plus affirmer dans ses réclames que ses chaussures de sport modèles Easytone et RunTone tonifient les muscles des jambes et des fessiers. Visé par une plainte de la commission fédérale du Commerce (Federal Trade Commission), Reebok a passé un accord en vertu duquel le groupe, filiale de l'allemand Adidas, s'engage à créer un fonds de 25 millions de dollars destinés à rembourser les acheteurs trompés.

Reebok
Les Reebok EasyTone. Photo : AFP/Getty Images/Neilson Barnard.

Selon la commission, Reebok affirmait sans preuve que ses chaussures EasyTone augmentaient de 28% la tonicité des muscles fessiers et de 11% celle des cuisses ou des mollets par rapport aux autres chaussures de sport.

Reebok affirmait également que les modèles RunTone et les tongs EasyTone avaient le même effet, grâce à des coussinets d'air dans les semelles créant une "micro instabilité" qui muscle les jambes.

"La FTC veut que les annonceurs comprennent qu'ils sont porteurs d'une responsabilité et que ce qu'ils avancent doit être prouvé scientifiquement", a indiqué David Vladeck, directeur du bureau de protection des consommateurs de la FTC.

Ces chaussures, vantées par la publicité depuis 2009, valent entre 80 et 100 dollars la paire aux Etats-Unis, 60 dollars pour les tongs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.