×
Publicités
Publié le
18 juil. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les salaires des ouvriers textile reculent depuis 10 ans

Publié le
18 juil. 2013

Parmi 15 des principaux pays producteurs d’habillement, neuf ont réduit les salaires des ouvriers textile durant la dernière décennie. Seule la Chine fait réellement exception, du fait de la hausse orchestrée par Pékin, tandis que d’autres nations affichent de timides améliorations.

Salaire mensuel réel dans 15 des 21 principaux exportateurs d'habillement vers les Etats-Unis


C'est ce qu'indique le rapport Global Wage Trends for Apparel Workers établi par le Center for American Progress and the Just Jobs Network, en se basant sur les principaux exportateurs d'habillement vers les Etats-Unis. Les ouvriers du secteur n’auraient pas profité de l’expansion du marché mondial de l’habillement. Bien au contraire, neuf pays affichent une chute de la rémunération de leurs ouvriers. C’est ainsi le cas pour le Bangladesh, le Cambodge, les Philippines et la Thaïlande, mais également pour de nombreux pays d’Amérique latine: la République dominicaine, le Salvador, le Guatemala, le Honduras et le Mexique.

Le rapport relève cependant que d’autres pays connaissent une lente amélioration des salaires. Sur dix ans, le Pérou et l’Inde affichent ainsi des progressions, bien qu’inférieure à 2%. Proportionnellement, l’Indonésie, le Vietnam et Haïti enregistrent des progressions plus soutenues. Cependant, "il faudrait plus de 40 ans au salaire en vigueur pour égaler un salaire décent, même si les récents taux de croissance se sont maintenus" souligne le rapport.

"L’information la plus troublante est que, même dans des pays comme le Bangladesh et le Cambodge où les salaires sont les plus faibles, le salaire ont stagné ou diminué au cours de la dernière décennie", déplore Ben Hensler, auteur du rapport et directeur adjoint du Worker Rights Consortium. "Ce constat souligne la nécessité urgente pour les gens au pouvoir de relever les salaires des ouvriers textile. Et pas seulement les gouvernements de ces pays, mais aussi les marques américaines et européennes, ainsi que les détaillants qui achètent les vêtements que ces travailleurs produisent. Des mesures significatives doivent être prises pour rehausser le salaire minimum, payer des montants plus équitables aux usines et donner aux travailleurs la liberté de former des syndicats pour négocier collectivement en leur nom propre."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com