×
5 480
Fashion Jobs
GROUPE IKKS
Responsable Transport et Douanes - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GROUPE IKKS
Responsable Gestion Des Achats - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GROUPE IKKS
Responsable Achats Prêt-À-Porter Enfant - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GROUPE IKKS
Responsable Production - Travail à Façon (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
PRINTEMPS
Responsable Acquisition et Fidélité Client H/F
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Manager Des Ventes Lyon H/F
CDI · LYON
PRINTEMPS
Manager Des Ventes Marseille la Valentine H/F
CDI · MARSEILLE
PRINTEMPS
Chef de Projet Amoa/ CRM Omnicanal H/F
CDI · PARIS
PRINTEMPS.COM
Business Manager Marketplace H/F
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Responsable Méthodes et Outils Magasins H/F
CDI · BRESSOLS
GROUPE ETAM
Product Owner Plm & Master Data H/F
CDI · CLICHY
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sud - Lifestyle
CDI · LYON
LE COQ SPORTIF
E-Commerc Manager
CDI · PARIS
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Chef de Produit Marketing Opérationnel Sell-Out France H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
CITY ONE
Assistant du Président H/F
CDI · PARIS
CITY ONE
Office Manager (H/F) Roissy CDI Tcomplet 39h50
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
GROUPE BEAUMANOIR
Chef de Produits Textile (H/F)
CDI · SAINT-MALO
K-HUNTING
Assistante du Président/Ceo
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Droit Des Affaires et Propriété Intellectuelle H/F
CDI · PARIS
FRANCK PROVOST
Chef de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · PARIS
VEJA
Image Digitale Manager
CDI · PARIS
LES DEMOISELLES DE LAVAL
Responsable d'Atelier de Couture Luxe
CDI · LAVAL
Par
AFP
Publié le
16 janv. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les salariés de Colgate-Palmolive de Compiègne reconduisent la grève

Par
AFP
Publié le
16 janv. 2012

LILLE, 16 jan 2012 (AFP)- Les salariés de l'usine Colgate-Palmolive de Compiègne (Oise), qui assure la moitié de la production européenne du groupe, ont reconduit lundi la grève qu'ils avaient entamée mercredi pour réclamer des augmentations de salaires, a-t-on appris de source syndicale.

"Les discussions avec la direction sont toujours au point mort. Nous avons donc reconduit le mouvement pour 24 heures", a indiqué lundi Hervé Grosjean, délégué syndical CGT.

Après des discussions avec la direction "qui n'ont rien donné" vendredi, des représentants des salariés ont rencontré lundi matin à la sous-préfecture de Compiègne le directeur technique du cabinet du ministre de la Santé, Xavier Bertrand.

"Nous avons pu lui exposer nos revendications. Nous espérons que cette rencontre permettra de faire bouger les choses, notamment de faire remonter nos demandes à la direction internationale du groupe", a indiqué M. Grosjean.

"En effet, face à nos revendications, notre direction ne cesse de nous dire qu'elle ne peut rien faire et renvoie la balle à la direction européenne, voire américaine de Colgate", a-t-il ajouté.

L'usine, qui emploie 535 salariés en CDI et une cinquantaine d'intérimaires, fournit 50% de la production européenne de Colgate-Palmolive, notamment les gels douche Tahiti, les produits Soupline ou encore les produits de nettoyage Paic ou Ajax, mais pas les dentifrices de cette marque.

Les salariés réclament une augmentation générale de 5% de l'ensemble des salaires.

La direction propose une hausse de 1% en janvier et de 0,8% en octobre, à laquelle s'ajoute une enveloppe de 0,7% de la masse salariale pour les augmentations individuelles.

Le conflit porte par ailleurs sur les promesses d'embauches de la direction pour l'année écoulée, qui n'ont pas été tenues, seulement 8 personnes ayant été nommées alors que la société en promettait 10, selon la CGT.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.