×
Publié le
11 avr. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les salons Kid’s Fashion franchissent le Rhin

Publié le
11 avr. 2007

Avec une fréquentation en légère baisse pour son édition parisienne de février dernier, Kid’s Fashion cherche désormais à s’exporter outre-rhin. Les organisateurs belges prévoient pour les 6 et 7 juillet prochains une déclinaison allemande des salons parisien et anversois dans la ville de Cologne.


Illustration Kid's Fashion Paris 2007

Un nouveau champ de développement pour le salon des spécialistes de l’enfance qui verra son nouveau rendez-vous suivre de près ses deux vétérans. Avec Kid’s Fashion Mode Enfantine Paris les 21 et 22 juin et le Kid’s Fashion Anvers les 24 et 25 juin, l'édition allemande du concept profitera début juillet du vide laissé par le salon Kind und Jüngend.

Depuis que cette manifestion a pris la décision de recentrer son activité autour de la seule puériculture, les marques allemandes pour enfant n’avaient plus de rendez-vous dédié à leur domaine activité. S’engouffrant dans la brèche, les organisateurs de Kid’s Fashion ont donc décidé mi-mars de créer une version germanique de leurs salons enfant déjà existants.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, c’est avant tout à la demande des fabricants allemands que ce troisième salon Kid’s Fashion voit le jour. Hohe Modelle (Pampolina..), Oilily, Anywear (Bad Girls, Bad Boys, Cakewalk, Jottum..), Airfield (Ex 10),… Autant de fabricants qui se sont montrés demandeurs d’un nouveau salon enfant sur le sol allemand. D’autant que d’autres marques comme Sanetta, Sterntaler, Wild South et Kanz se sont elles-aussi très vite déclarées intéressées.

Pour Kid’s Fashion, la création de ce salon représente une bonne façon d’accroître sa notoriété en allant chercher sur le territoire allemand les marques qui n’auraient peut-être jamais fait le déplacement jusqu’à Paris ou Anvers.

Comme pour ses deux aînés, l’entrée du salon sera gratuite et strictement réservée aux professionnels. Le prix des emplacements et de l’installation complète d’un stand sera de 210 euros, à mi-chemin entre les tarifs pratiqués à Paris (270 euros) et à Anvers (160 euros). La commercialisation du salon a commencé depuis peu et rencontre déjà beaucoup d’intérêt, indiquent les organisateurs.

Mais pou le moment, seules les entreprises à l’origine du projet ont assuré leur présence et il faudra attendre les prochaines semaines pour savoir quelle ampleur prendra ce nouveau rendez-vous européen de la mode pour enfant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com