×
5 086
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 janv. 2023
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les salons mode enregistrent un net regain de forme cette saison

Publié le
23 janv. 2023

"Nous sommes même tombés en rupture de badges à l’entrée !". Ce week-end, l’équipe d’organisation du salon Who’s Next à Paris a dû gérer des problématiques auxquelles elle n’avait pas été confrontée depuis des années.


Sur le salon de la lingerie - FNW


 L’évènement mode de la Porte de Versailles, qui réunit cinq salons du prêt-à-porter à la lingerie avec plus de 1.200 marques, a attiré des acheteurs en nombre sur ses trois jours d’activité, du samedi au lundi. Sur le Salon international de la lingerie : "Nous avons beaucoup de rendez-vous et le stand est plein au démarrage, observait dès samedi Renaud Cambuzat chez Chantelle. Les visiteurs internationaux reviennent, en provenance d'Europe principalement, mais aussi pour certains du Moyen-Orient et d'Asie.". Une tendance dynamique perçue également du côté des marques mais aussi sur Interfilière: les défilés et conférences en fond de hall drainant un flux de visiteurs.

Sur le salon Who’s Next, les exposants ont notamment apprécié cette saison la scénographie qui accueillait les visiteurs avec un hall d’accueil coloré et une artère centrale claire signifiant les différents espaces du salon. Dès samedi, les exposants enregistraient une bonne affluence. "Nous avons eu une bonne fréquentation durant la première journée, expliquait Aurélia Fusciardi, directrice de la marque au sein du label de prêt-à-porter féminin Artlove. C’est positif et nous avons vu beaucoup de visiteurs espagnols, italiens ou suisses.". "C'est un bon démarrage, confirmait Nathalie Wu cofondatrice de la marque de maroquinerie Nat&Nin. J'espère que cela durera tout au long des trois jours car habituellement les acheteurs des grands comptes ne se déplacent pas le weekend, donc il faut voir ce que la fréquentation donne avec un jour en moins".


Entrée du salon Who's Next - FNW


La crainte était partagée par nombre des marques, le passage de quatre à trois jours interrogeant sur la capacité de l’évènement à passer sur cette durée. "C’était pour nous la principale interrogation expliqua Camille Georgel, directrice marketing de Karma Koma lundi soir. Finalement nous avons réalisé une meilleure session sur trois jours que sur quatre jours, précédemment. Nous avons eu de bons contacts pour développer notre réseau d’agents en Europe.". Au terme des trois jours, le samedi semble avoir connu une bonne dynamique, le dimanche a attiré les détaillants français ainsi que le lundi qui a aussi enregistré le passage des acheteurs des grands comptes.

Sylvie Sonsino, fondatrice de Bella Jones, glissait elle espérer que cette édition signera le "vrai retour des salons" suite aux "chamboulements des années précédentes", des contrecoups liés à la Covid-19, mais aussi les manifestations de Gilets jaunes et contre la réforme des retraites en 2019. Du côté de l'organisation du salon, les premiers éléments laissent entrevoir une fréquentation au-dessus de l'édition de janvier 2020 et un retour massif des visiteurs internationaux avec beaucoup d'Italiens et d'Espagnols mais aussi un retour des acheteurs japonais.


Salon Who's Next - FNW


Et l’engouement ne s’est pas manifesté qu’à la Porte de Versailles. Tous les salons professionnels de ces derniers jours ont connu une belle fréquentation mais aussi une activité qui a donné le sourire à de nombreuses marques et aux organisateurs.

"Avec un contexte économique prévisionnel pas très engageant et une grève nationale lors du jour d’ouverture, nous aurions pu connaître un salon sous tension, mais pas du tout. Il s’est même passé le contraire avec des exposants très optimistes dès le début", explique Guillaume Prot le directeur du salon international des professionnels de la décoration, du design et de l'art de vivre Maison & Objet, qui s’achève ce lundi 23 janvier au Parc des Expositions de Villepinte.


Sur l'espace Fashion Accessories du salon Maison & Objet - DR


Selon les premières estimations des organisateurs, durant cinq jours ce sont 65.000 visiteurs, contre 59.000 en septembre dernier, qui sont venus à la rencontre des 2.400 marques exposantes.

La plupart des exposants rencontrés lundi, dernière journée de salon, confirment cette dynamique positive, soulignant la présence importante de visiteurs internationaux, qui selon les organisateurs ont représenté 47% du visitorat (40% en septembre) notamment des Italiens et des Américains. "Le jeudi alors qu’il y avait la grève il y a eu beaucoup de monde, principalement des internationaux. Les Français sont eux venus nombreux le vendredi", raconte Isabelle Spiri, directrice de la marque de sacs française Hindbag.

La grève contre la réforme des retraites a été suivie massivement en France et notamment à Paris. Pourtant le quartier du Marais, qui a été traversé par la manifestation, accueillait nombre de showrooms de marques et d'agents commerciaux, mais aussi les salons Tranoï et Welcome Edition. L'actualité sociale ne semble pas avoir fait reculer l'appétence des acheteurs.


Sur le salon Welcome Edition - FNW


"Le jeudi n'a pas désempli, explique Paul Batista sur Welcome Edition, le salon qui s'était installé rue de Lappe, dans le quartier Bastille. Les acheteurs qui avaient des rendez-vous avec des marques sont venus et finalement nous avons eu de l'activité et du trafic même jusqu'à dimanche après-midi, le dernier jour.".

La sélection de plus de cinquante marques européennes, japonaises et américaines a attiré un visitorat d'acheteurs de boutiques premium indépendantes et de grands magasins internationaux. "Le visitorat était constitué de bons revendeurs avec beaucoup de visiteurs internationaux américains, scandinaves et beaucoup d'asiatiques", explique Gianni Ordeda, directeur de marque de la marque de sneakers d'origine finlandaise Kahru.


Sur le salon TranoÏ - FNW


"Nous avons enregistré un grand retour des exposants et des visiteurs japonais. Les Américains étaient revenus la saison passée. Cette fois ce sont ces clients très appréciés des marques mais aussi les Sud-coréens qui étaient aussi présents. Pour la saison prochaine on attend les Chinois, sourit Boris Provost, président du salon Tranoï qui se tenait pour la première fois au garage Amelot, entre Bastille et République.

"Nous avons eu du flux sur les quatre jours de salons et la complémentarité avec les défilés qui ont aussi lieu dans le garage était vraiment intéressante pour la dynamique. Nous avons attiré deux fois plus de retailers internationaux que lors de la dernière session", analyse le dirigeant.

Paris était clairement la destination phare des acheteurs internationaux cette saison. Sud-Coréens et Japonais mais aussi Américains sont venus en nombre découvrir les propositions des marques exposantes de Man/Woman, au Pavillon Vendôme, à deux pas de la place du même nom.

En parallèle des défilés, nombre de ces acheteurs ont arpenté les artères de la capitale pour découvrir les collections automne-hiver 2023/24 avec un éventail très large de positionnement. Une diversité qui a permis à tous les salons d'attirer des professionnels avides de découvertes. Le plus souvent les bons de commandes ne sont toutefois pas encore signés. Reste donc à confirmer cette belle semaine dans les contrats qui devraient se concrétiser dans les prochaines semaines.

La Rédaction

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com