×
6 333
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
10 oct. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les salons parisiens gardent le cap

Publié le
10 oct. 2012

L’organisateur WSN Développement (Première Classe, Paris sur Mode Atelier, Atmosphere’s, The Box) constate que les acheteurs français, dont la présence compte pour 47 % de la totalité du visitorat, ont privilégié le prêt-à-porter sur l’accessoire, qui a rencontré un franc succès auprès du grand export. « On a retrouvé l’ambiance d’avant 2008 », assurait toutefois Sylvie Pourrat, directrice de Première Classe qui s’est affirmé comme l’étendard des rendez-vous de seconde session de l’organisateur WSN.

Cette impression fut partagée par les exposants tels qu’Histoire de Voir et Philippe Audibert. Le premier revenait sur les lieux après plusieurs saisons d’absence. Le second a rempli son carnet de commandes et assure qu’il s’agissait du « meilleur salon depuis quatre étés ». Les foulards et les ceintures auraient rencontré un faible succès cette saison, éclipsés par l’engouement autour des lunettes et des chapeaux.

L’export est le cœur de cible de Carole de Bona avec Vendôme Luxury, qui a enregistré moins de visites que lors de son édition printemps-été 2012. L’organisatrice constatait notamment une baisse de fréquentation des acheteurs japonais, une cible cruciale pour le luxe. Ce qui est confirmé chez WSN qui note que les Japonais, avec tout de même 1916 inscrits, perdent une place dans le trio de tête des pays de provenance des visiteurs. Ils sont désormais au troisième rang, après la France et l'Italie.

L’autre inquiétude concerne la forte chute de la présence des Américains sur les salons parisiens. Pour WSN, qui ne badge désormais qu’une fois chaque visiteur pour tous ses salons confondus – rendant impossible une estimation de la fréquentation salon par salon -, les chiffres officiels font état d’une chute de 32 % des acheteurs venus des Etats-Unis, et de – 27 % pour l’Amérique duNord et du Sud rassemblées. L’estimation totale du nombre de visiteurs des salons de WSN s’élève à 19 404, un chiffre dur à apprécier puisqu’on ne peut le comparer, à système de contrôle équivalent, qu’à l’édition de mars 2012 qui avait enregistré 16 908 visites, soit 15 % de moins. Or, par tradition, les sessions de mars sont généralement un peu moins suivies que les sessions de septembre. Ce qui traduirait donc une stagnation de la fréquentation.

Tranoï au Carrousel du Louvre

Parmi les acheteurs rencontrés par la plupart des salons, citons la présence d’Opening Ceremony, Luisa Via Roma, Harvey Nichols et Browns ont tous foulé le sol de Première Classe. On a aussi vu les gros acheteurs asiatiques (Isetan, I .T. Hong Kong) sur la plupart des événements de la place parisienne, du showroom Designers Apartment rue de Richelieu jusqu’aux allées du Tranoï. Ce dernier revendique une hausse de 3 % de son visitorat, enrichis de nouveaux fidèles que sont les acheteurs (ou leurs intermédiaires) du Moyen-Orient, de l’Asie centrale et d’Europe de l’Est.

La première édition de (capsule) femme depuis son déménagement à la Cité de la mode et du design a rencontré sa clientèle habituelle malgré une journée du vendredi particulièrement calme, selon les témoignages recueillis. La marque Andrea Crews, qui exposait sur (capsule) pour la première fois pour proposer sa première collection de prêt-à-porter non-artisanal, a rencontré un gros succès auprès des acheteurs asiatiques, son premier marché, mais aussi des Etats-Unis.

Atmosphère's va rester sur le même site en 2013 (photo PixelFormula)

Chahuté par un certain nombre d’exposants mécontents de leur sort, place de la Concorde derrière une tente "Pôle Emploi", complètement hors du champ de vision du piéton des Tuileries, Atmosphère’s promet de revoir sa copie mais ne bougera pas. La plupart des exposants auraient fixé leurs rendez-vous habituels avec leurs clients mais n’ont pas enregistré de nouvelles commandes faute de visiteurs selon l'organisateur. Le sentiment des exposants étaient plutot qu'il n'y avait quasiment pas de clients du tout! D'où la colère qui s'ensuivit.

Malgré cela, confiants d'avoir trouvé un spot adéquat et en l'absence de toute autre alternative, les organisateurs ont déclaré qu'ils allaient requalifier et augmenter l’offre du salon, en accueillant jusqu’à plus de 100 marques contre 72 lors de cet épineux coup d'essai.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com