×
5 089
Fashion Jobs
ALEXEIN CONSEIL
Responsable de Zone - Travel Retail
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 juin 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les soldes d'été débutent sans fanfare

Par
AFP
Publié le
28 juin 2017

Les soldes d'été ont débuté ce mercredi pour six semaines, sans la frénésie d'autrefois dans les magasins, alors que les Français sont désormais habitués à profiter de prix barrés toute l'année et que les commerçants remettent en cause le dispositif.

AFP AFP - AFP


Cette année, la chasse aux bonnes affaires s'étale entre le 28 juin et le 8 août. Les soldes sont la seule période où les commerçants ont le droit de revendre à perte.

Mercredi midi, les premières tendances apparaissaient contrastées. Selon les commerçants parisiens, les premières heures étaient « un peu timides et sans la frénésie d'antan », malgré des rabais pouvant déjà aller jusqu'à -50 %, a noté mercredi midi Yves Marin, expert consommation au cabinet Wavestone.

Au Printemps, le démarrage était aussi jugé un peu décevant. A 18h, la fréquentation apparaissait en recul de 10 % par rapport à l'an dernier, avec un chiffre d'affaires en baisse de 5 %.

« La météo pluvieuse n'a clairement pas aidé. Et les clients sont plus attentistes, espérant sans doute les rabais supplémentaires de 15 % que nous proposons samedi et dimanche », a confié le directeur du grand magasin, Pierre Pellarey.

« C'est vrai que les démarrages sont moins flamboyants qu'autrefois », reconnaît Agnès Vigneron, directrice des Galeries Lafayette Haussmann. En milieu de journée, le bilan ressortait « en ligne avec l'an dernier, bien, mais pas exceptionnel non plus ».

C'est dans ce grand magasin que le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, est venu donner le coup d'envoi officiel de la chasse aux bonnes affaires mercredi matin. Tout en reconnaissant que les soldes « restent un moment important », il a également annoncé l'ouverture prochaine d'une concertation avec les acteurs du commerce pour tenter d'améliorer l'organisation de la période.

En attendant, pour tenter de doper la fréquentation, beaucoup d'enseignes, comme Camaïeu ou Celio, ont proposé des réductions supplémentaires pour les clients venant dès le premier jour.

Les commerçants sont inquiets car, en plus du démarrage très rapproché des départs en vacances, « la météo, bonne jusqu'à maintenant, s'est un peu rafraîchie, ce qui risque de ne pas favoriser les achats de pièces estivales », note Yves Marin.

Tendances contrastées

Côté centre commerciaux, la tendance apparaissait plus encourageante. Aux Quatre Temps (La Défense), à 17h, la fréquentation était en hausse de 3,5 %. « Les gens sont venus en masse dès 8h, on sentait qu'il y avait une vraie attente », a déclaré le directeur Jean-Philippe Pelou. A Aéroville (Roissy) aussi, la fréquentation était en forte hausse (+13,7 %) en fin de journée.

Une tendance qui se retrouvait également à Toulouse, à l'espace Saint-Georges, qui enregistrait une fréquentation en hausse de 4 % à midi. Mais les boutiques de centre-ville faisaient, elles, grise mine. Il y a « une légère baisse pas rapport à l'an dernier », souligne Bernard Boudou, directeur du magasin Manik.

Les « promos et ventes privées, ça casse le mythe des soldes », souligne Céline, 28 ans, qui a néanmoins posé une journée de congés pour profiter des rabais dès les premières heures.

A Brest, l'affluence était « un peu plus importante cette année que les précédentes », constatait une vendeuse en maroquinerie de la principale rue commerçante de la ville.

Certains clients, comme Anne-Laure Tanguy, 40 ans, avouaient toutefois avoir déjà dépensé une partie de leur budget lors des ventes privées pré-soldes. « Il y a moins de monde, plus de choix », explique cette jeune femme, qui indique toutefois être « revenue ce matin » pour les soldes « pour voir s'il y a des remises supplémentaires ».

Comme chaque année, plusieurs sites, comme Brandalley (+10 %) et Spartoo (+15 %), ont fait état de progressions importantes de leur chiffre d'affaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.