×
Publicités

Les tendances du salon Prêt-à-Porter Paris

Publié le
today 28 juin 2006
Temps de lecture
access_time 9 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le salon Prêt-à-Porter Paris qui se tiendra au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris du 1er au 4 septembre prochains présente en avant première ses tendances mises en scène sur le forum des tendances par le cabinet d'architecture Naco et Marcelo Julia. Les quatre courants déterminés par Nelly Rodi s'exprimeront dans quatre pièces interactives et plurisensorielles qui font la part belle aux influences géographiques.


North Summer Light



Une ambiance de plage du Nord, fraîche et vivifiante, baignée par la lumière d’un matin d’été, cette lumière pure et transparente qui fait suite à l’aurore boréale. Une idée de vie saine et naturelle au grand air, sans complication et sans ambiguïté. Loin de la pollution, tout est propre et frais, en conformité avec la notion de bio. La simplicité est de mise et s’accompagne de notes légèrement folkloriques.



Couleurs
Une gamme de pastels frais et de vifs blanchis, accompagnés d’un blanc pour un style très propre et net. Des touches presque primaires pour un esprit plus folklorique.
Blanc pur, vert blanchi, jaune frais, mandarine, jus de carotte, fjord, lait de menthe et citronelle.

Matières
Fraîcheur oblige : c’est le coton qui domine, pur ou bien mélangé au polyamide et au polyester pour un esprit plus technique.

Tissus
Un style propre, simple et facile à vivre interprété en shirtings, popelines, oxford et toiles de coton, à rayures fraîches et en unis pour travailler les contrastes de couleurs. En poids plus lourds : gabardines, toiles et denims tramés de blanc ou en teintes blanchies. Structure plus marquée pour des piqués et nids d’abeilles interprétés en maille ou bien en chaîne et trame pour des robes construites années 60. En complément : des tissus techniques poids plume.

Traitements
Des aspects un peu techniques d’inspiration sports de plage : cotons enduits, caoutchoutés, légèrement gommés ou huilés mais plutôt mats.

Tissé-teints et dessins
Beaucoup de jeux de rayures : simples comme les rayures bâton bicolores ou en harmonies plus complexes, graphiques et carrément marquées comme les rayures matelas. A compléter par des mini carreaux. Des motifs géométriques et floraux dans un esprit folklorique scandinave. Des fleurs douces dessinées au trait pour une suite du romantisme et des motifs traités en aplats graphiques comme des découpages.

Silhouettes
Sur le thème du shirting, un style simple et frais, nonchalant et facile à vivre : à interpréter en robes, tuniques et blouses, en nouveaux polos et tee-shirts portés avec des pantalons cigarette courts, des shorts et bermudas. Un style plus romantique pour des tops en mélanges de coton frais et mousseline. Un style net et construit pour une ligne années 60.

Environnement et design
Un esprit bio, clean, presque médical mais à interpréter en couleurs pour ajouter une touche de fun. Un esprit fonctionnel à travailler en séries d’éléments décomposables colorés en harmonie fraîches avec du blanc.


First Class Cruise



Envie d’une nouvelle pureté, d’une élégance proche d’un minimalisme radical. Recherche d’équilibre entre le féminin et le masculin avec aussi une influence des années 20 et 30 : un style athlétique pour des formes anatomiques et un style sport-rétro inspiré du tennis et des régates.




Couleurs
Jouer sur la blancheur et la lumière avec des neutres pâles tels que l’écru, le beige et le gris pâle. Avec un foncé pour un contraste radical. Dans un esprit plus féminin, les beiges couleur de peau s’accompagnent de roses saumonés très sensuels, de reflets cuivrés et d’un roux profond.
Chair nacrée, voile de laiton, cuivre rose, rousseur, aurore boréale, henné.

Matières
Des matières naturelles en version très chic, laines d’été, lin coton, soie, pures en mélanges : lin+soie, coton+laine. Des mélanges soie, viscose et polyamide pour des tissus fluides et plombants.

Tissus
Pour l’entrée de saison : des qualités très nettes de toiles, gabardines, denims, popelines et crêpes doubles à base de laine, lin, coton et en mélanges. Un esprit lainage masculin illustré par des rayures tennis et bâton, en contrastes clair-foncé ou à baguettes damassées ton sur ton : une allure nonchalante en laine ultra souple parfois en mélange avec du polyster ou du coton. Inspiration gym pour des mailles et tissus extensibles avec Lycra. Une grande fluidité pour des jerseys et crêpes plombants en viscose, polyester et polyamide. La soie se traite de façon plus sophistiquée voire extravagante : mousseline, crêpe georgette, satins, animés de nervures, plis, franges, bandelettes, pour des robes suspendues très féminines.

Traitements
Les effets argentés et mercurisés sont en vedette avec des faux cuirs enduits, parfois légèrement striés et des paillettes mates.

Tissé-teints et dessins
Un style shirting pour de fines rayures claires sur fond foncé ou des rayures damassées. Des jeux de pois et des géométriques simplifiés aux formes arrondies, parfois associés à des motifs inspirés de l’athlétisme : à développer en jacquard ou en impression. Une inspiration Art Déco pour des dessins graphiques et des fleurs placées très stylisées.

Silhouettes
Une silhouette élégante d’allure rétro-sport, entre féminin et masculin, composée de vestes d’homme appuyées sur des pantalons larges. Une ligne très près du corps, style danseuse ou gymnaste pour des tops et pantalons à découpes anatomiques. Une silhouette carrément féminine avec des robes années 30, fluides et suspendues aux épaules.

Environnement et design
Un esprit fonctionnel mais très sophistiqué avec une recherche d’esthétique épurée : des formes géométriques assez simples, irrégulières, travaillées en porcelaine fine et dans des matières tramées, lisses ou légèrement reliefées, opaques ou translucides, mates ou satinées. Ces formes se déclineront autour du rond, des faux ronds et des pois.


Globe Trotter



Un trekking chic et nonchalant du côté de l’Asie, sur les traces des anciens comptoirs d’Inde, d’Indochine et d’Indonésie… prétexte à remplir de nouveaux carnets de voyages où se rencontrent l’ancien et le moderne, l’Extrême-Orient et l’Occident. A travers l’objectif d’un reporter sans frontières se déroule tout un univers mêlé de poésie et de souvenirs militaires.




Couleurs
Une gamme de couleurs filtrées, très subtiles et un peu passées qui s’ accompagnent de tonalités plus ou moins denses de vert kaki.
Filtre violet, mousse végétale, lumière de soie, lune de miel, bois de bambou, douceur de Jade, faïence fanée, vert voyageur et terre à terre.

Matières
Toujours des matières naturelles mais d’allure légèrement rustique à base de lin, coton ou soie déclinées dans un grand éventail de poids, des plus légers aux plus lourds.

Tissus
En bases, des toiles irrégulières, légèrement flammées, d’aspect chiné, passé ou même délavé et des denims en couleurs fanées. Des faux-unis à bordures de mini carreaux ou de rayures. Plus légers, des voiles souples en lin, coton ou soie un peu flammés. Et carrément sophistiqués, des voiles, dentelles et mousselines à effet changeant ou dessin jacquard ton sur ton. Quelques tissus techniques légers complètent cette panoplie contrastée.

Traitements
Quelques enductions légères gommées ou huilées. Des effets de surimpression sur des bases travaillées.

Tissé-teins et dessins
Abondance de carreaux madras, en couleurs fondues parfois sur-imprimés. Carreaux masculins retravaillés de bandes jacquard ou d’applications décoratives. Fines rayures multiples. Influence chinoise et indonésienne pour des dessins batiks, des jacquards, des effets damassés. Dessins travaillés dans un esprit carnet de voyage, mélange de croquis, gravures, timbres, cartes postales et aquarelles.

Silhouettes
Prédominance de l’esprit mélange :
- mélange du style reporter ou militaire avec un style poétique et féminin.
- mélange entre vêtements construits et vêtements souples, enroulés, d’inspiration ethnique.
- Décor de rubans, passementerie et dentelle sur des pièces basiques.
Ainsi les silhouettes de ces globe trotters contemporains se fondent dans le paysage local, associant sahariennes et pantalon militaires à des formes enroulées combinant matières fonctionnelles et tissus décorés.

Environnement et design
Un style carnet de voyage fait d’éléments de récup et de collages, à retravailler pour des objets et packagings à connotations éphémères. Matières et techniques d’artisanat local à base de tressages, de paille, de papier, de bois, de cuir, à mélanger à des matires contemporaines comme le plastique et le plexi. Un esprit vintage colonial sur le thème du voyage, à redécouvrir à travers des objets et accessoires anciens comme des malles en bois et cuir. Influence des cuisines lointaines, à base de végétaux et d’épices, pour inventer de nouvelles recettes aux saveurs étonnantes. Enfin la notion de commerce équitable très présente est à développer.


Tropical Shadow



Cap sur les Amériques, côté sud et centre, pour découvrir l’exubérance des cultures Caraïbes et des rythmes rastas, de la Jamaïque aux mosaïques de Cuba. Végétation luxuriante, extrême sensualité, influences masculines et féminines mêlées amènent une sorte de flamboiement baroque qui se déroule jusque tard dans la nuit, dans un crépuscule aux riches tonalités.




Couleurs
Une gamme riche composée de couleurs profondes et de teintes plus assourdies avec des notes vives et éclatantes. Importance des verts en total look inspirés des marécages de la mangrove, qui se déclinent en kaki, vert jaune, vert lumineux et marron vaseux. Noter aussi un esprit très nocturne autour des bleus et des violets encrés, relevés par un bleu dur et un violet vif.
Flamboyant, liane suave, bougainvillée, rouge pourpré, volubilis, eau turquoise, rayon vert, vert voyageur et rouge incandescent.

Matières
Les aspects coton, lin et soie prédominent, tandis que des mélanges laine-polyester seront présents en entrée de saison dans un esprit jazz-latino.

Tissus
Des tissus compacts tels que toiles et denims de couleur ou encore des toiles métallisées pour les minijupes. Des tissages de laine et de polyester à effet changeant travaillés de damassés et dessins jacquard ton sur ton pour les vestons d’homme. En contraste avec ces tissus plutôt matériels, des mousselines changeantes, des voiles fluides et des jerseys dégoulinants. Surfaces lisses et brillantes imitant un miroir d’eau ou au contraire surfaces à relief tourmenté inspiré par des racines : effets seersucker, nervures irrégulières.

Traitements
Finissages gommeux ou un peu cireux imitant des textures de plantes tropicales. Finissages brillants, chintzés ou métallisés. Travail de décor ajusté : franges, volants, broderies, perles, découpages sauvages. Ou encore plus poussé, un bricolage très arty : puzzles de tissus appliqués, broderies-rapiéçages. Effet dévorés sur des pannes de velours et motifs flockés sur des voiles.

Tissé-teins et dessins
Mélanges de madras et de rayures multicolores en effet de patchworks. Motifs d’azulejos pour des jacquards placés en frise. Dessins de végétation luxuriante avec fleurs et feuillages spectaculaires. Un style baroque tropical avec des motifs ornementaux mélangés à la végétation.

Silhouettes
Un style jazzman latino avec des tailleurs masculins portés avec des tops fluides et sexy. Un look très féminin, sensuel et provocateur sous l’influence de la danse traduit par des robes moulantes, fluides et dégoulinantes. Un esprit de mélange qui associe masculin/sexy, micro/macro, afro/latino : à traduire par une chemise d’homme en madras sur-imprimé portée avec une minijupe en jean et un soutien-gorge frangé.

Environnement et design
Un esprit « brico arty » fait de pièces uniques et d’accumulations pour un nouveau baroque moderne. Un style très artisanal à développer aussi à la manière mexicaine avec des reliques et grigris religieux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com