×
6 249
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
3 août 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les touristes redessinent la géographie du luxe

Publié le
3 août 2016

Les touristes tirent un tiers des ventes de l’industrie du luxe. En 2015, près de 30 % des achats de produits de luxe dans le monde ont été effectués, en effet, par des voyageurs, soit une progression de 3,5 % sur un an, selon une étude réalisée par la société spécialisée en marketing direct digital ContactLab et Exane BNP Paribas.

La boutique Dior sur l'avenue Montaigne à Paris - avenuemontaigneguide.com


Même si les boutiques parisiennes ont vu leur fréquentation radicalement chuter depuis un an, suite aux attentats terroristes, les auteurs de la recherche invitent les Maisons à rester optimistes, car « les dépenses internationales de biens de luxe ne sont pas aussi mauvaises par rapport à ce que l'on pouvait redouter ».

Considérées comme des nations de grande tradition, la France, l'Italie et l'Espagne ont continué d’attirer des consommateurs internationaux aussi bien séduits par une taxation réduite et l’affaiblissement de l'euro, que curieux de connaître les lieux qui ont vu naître les grandes marques.

L’Europe est devenue la principale destination de cette clientèle, passant d’un peu moins de 40 % du marché au premier quadrimestre 2014 à près de 50 % en 2016. En revanche, Hong Kong et Macao sont les grands perdants. Alors qu’ils représentaient 30 % des achats de luxe de la part des clients globe-trotters en 2014, ils sont tombés à 10 % deux ans plus tard.

Le Japon et la Corée du Sud s’affichent quant à eux comme les nouvelles destinations du luxe. Quant aux pays du Golfe, ils sont aussi bien pourvoyeurs de clients dans le monde, que de lieux de shopping appréciés par les acheteurs étrangers, surtout russes et chinois.

Hong Kong/Macao (en turquoise) n'est plus la destination de luxe préférée des touristes - ContactLab Exane BNP Paribas


« Dans le Vieux Continent, 70 à 80 % du chiffre d’affaires du marché du luxe provient des voyageurs », confirme Massimo Fubini, le CEO de ContactLab, qui invite les maisons à saisir l’opportunité des vacances d’été « pour interagir avec ces clients ».

Les ventes européennes sont par ailleurs soutenues par la clientèle locale, qui privilégie le marché domestique dans 85-95 % des cas, révèle l’étude.

La France représente 7 % du marché mondial des produits de luxe, tout comme l'Italie et la Chine, tandis que le Royaume-Uni pèse 6 %, l’Espagne, la Russie et le Brésil 1 %, indique le rapport.

Les Russes se confirment encore aujourd’hui, malgré la crise qui a frappé le pays, comme les principaux consommateurs de luxe lorsqu’ils sont à l’étranger (ils y réalisent 70 % de leur shopping), même s’ils dépensent de moins en moins.

Ils sont suivis par les Chinois, dont plus de 40 % des achats de luxe sont effectués en dehors de leurs frontières et pèsent pour moitié sur la totalité des dépenses touristiques sur ce segment.

Milan et l'Europe continuent d'attirer les touristes du luxe - italia.it


« Selon nos estimations, les dépenses de luxe, qu’elles soient domestiques ou internationales, devraient progresser de 5 % dans les quatre premiers mois de 2016. La bonne nouvelle, c’est que le shopping international semble tenir bon. Mieux, les dépenses chinoises en Europe semblent être en hausse », estiment les auteurs de l’étude.

« Si telle est la situation dans le sillage des attentats terroristes à Paris de novembre 2015, nous pouvons raisonnablement nous attendre à un deuxième semestre 2016 encore plus positif », concluent-ils.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com