Les valeurs du luxe de nouveau en recul jeudi

Les Bourses européennes ont terminé en net recul jeudi, à leur plus bas niveaux en 21 mois, encore pénalisées par les craintes pour la croissance mondiale liées aux tensions commerciales.


Le 40, rue de Sèvres, siège de Kering - Thierry Depagne

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,92 % à 5.106,37points. Le Footsie britannique a perdu 1,94 % et le Dax allemand 1,48 %.

L’indice EuroStoxx 50 a perdu 1,77 %, le FTSEurofirst 300 1,98 % et le Stoxx 600 1,98 %, à son plus bas niveau depuis fin décembre 2016.

A Paris, LVMH a perdu 1,26 % à 261,95 euros, Kering 2,36 % à 372,30 euros et Hermès 1,39 % à 498,40 euros.

A Londres, Burberry a en revanche repris +0,72 %, tandis qu’à Zurich, Richemont a abandonné 0,76 %.

A Wall Street, la Bourse de New York a prolongé son repli jeudi, dans un marché préoccupé par la hausse des taux d’intérêt et qui craint un impact des tensions commerciales sur les bénéfices des entreprises alors que s’ouvre la saison des résultats du troisième trimestre. Tiffany reprenait 0,64 %, tout comme Ralph Lauren, mais Estée Lauder perdait 1,51 % et Michael Kors 0,48 %.

A en juger par les dernières déclarations de Donald Trump, le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine pourrait encore durer. Le président américain a averti qu’il pourrait prendre beaucoup plus d’initiatives susceptibles d’affecter l’économie chinoise, laissant entendre qu’il n’avait pas l’intention de jouer l’apaisement dans le conflit en cours.

Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a déclaré jeudi qu’une guerre économique, qu’elle soit commerciale ou ait trait aux changes, risquait d’être préjudiciable à la croissance mondiale et de nuire à de « simples spectateurs ».

Avec Reuters

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LuxeBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER