×
6 178
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
16 juil. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les ventes de Burberry ont retrouvé leur niveau d'avant le Covid-19

Par
AFP
Publié le
16 juil. 2021

Les ventes de Burberry ont rebondi lors du premier trimestre décalé de la maison de luxe britannique, retrouvant leur niveau d'avant le Covid-19, même si des difficultés persistent en Europe avec l'absence de touristes.


Burberry - Printemps-été 2022 - Homme - Paris - © PixelFormula



Les ventes à périmètre comparable ont progressé de 1% par rapport à la même période en 2019, avant la pandémie.

Le chiffre d'affaires a été tiré par l'Amérique du Nord, l'Asie, notamment la Chine continentale et la Corée du Sud, détaille le groupe dans son communiqué vendredi.

En revanche, le chiffre d'affaires en Europe continue à souffrir du manque de touristes, précise Burberry, qui note aussi que les ventes globales pâtissent de la fermeture de certains outlets (dédiés à la vente de produits de marque à prix dégriffés), même si cela se traduit par proportionnellement plus de ventes à plein tarif et donc plus rentables.

Comparé au deuxième trimestre 2020 calendaire (le premier trimestre de l'exercice décalé du groupe), les ventes bondissent de 90% à 479 millions de livres, une hausse spectaculaire puisque sur les mêmes trois mois l'an dernier de nombreuses régions étaient encore soumises à des mesures de confinement ou fermetures sanitaires de magasins.

"Nous avons fait un excellent début d'exercice. Les ventes à plein tarif ont accéléré et nos collections et campagnes publicitaires ont attiré de nouveaux clients plus jeunes" s'est félicité le directeur général Marco Gobbetti.

Ce dernier a annoncé il y a deux semaines qu'il allait quitter le groupe à la fin de l'année pour prendre la tête de Ferragamo en Italie, après cinq années à diriger Burberry.

"L'entreprise est installée fermement sur une trajectoire de croissance et d'accélération et nous avons confiance dans notre capacité à atteindre nos objectifs de moyen terme", à savoir une progression entre 7 et 9% des ventes sur un an, a-t-il ajouté.

"Les campagnes publicitaires en ligne de Burberry ont dopé sa base d'adeptes mais le départ de Gobbetti inquiète", résume Susannah Streeter, analyste de Hargreaves Lansdown.

Elle note notamment que Burberry "a le chic pour signer des contrats publicitaires avec des stars qui incarnent l'humeur de sa base de fans", comme la star de foot britannique Marcus Rashford, la chanteuse FKA Twiggs, ou la mannequin américaine Kendall Jenner.

"Le monde des jeux vidéo est la prochaine mission à l'horizon", ajoute Mme Streeter.

"Burberry a commencé son exercice sur les starting blocks, avec les ventes revenues à leur niveau d'avant la pandémie", note pour sa part Richard Hunter, analyste d'Interactive Investor.

Il relève notamment que les ventes dans la région Amériques ont bondi de 341% sur un an et de 34% comparé à avant la pandémie et que la stratégie visant à limiter les lignes moins chères et les rabais semble fonctionner, dans un contexte où les ventes en ligne à plein tarif ont "plus que doublé comparé à l'avant pandémie".

L'action chutait toutefois de 4,61% à 1.974,50 pence en début de séance à la Bourse de Londres.


Londres, 16 juil 2021 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.