×
5 431
Fashion Jobs
Publié le
1 juin 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les We are Challenges remettent le prix Fashion Tech à Nemmès

Publié le
1 juin 2022

Ce 30 mai, industries créatives et technologies avaient rendez-vous pour la cérémonie de la remise des prix de We are Challenges organisés par le lieu dédié aux industries créatives et digitales We are et l'évènement Vivatech. Deux semaines avant la grand-messe Viva Tech qui se déroule du 15 au 18 juin à Porte de Versailles et revient en grand format avec 1.700 start-up et 400 intervenants attendus, un coup de projecteur a été porté sur plusieurs pépites mêlant technologies et industries créatives sélectionnées par 168 candidatures.


Arnault Daubresque, cofondateur de Nemmès - FNW



Dans la catégories Fashion Tech, cinq finalistes étaient en lice avec l'intitulé engageant: "The future of Fashion". Alors que pour sa première édition l'évènement avait ciblé l'univers de la seconde main récompensant les sociétés Luxurynsight et Faume, le prix récompensait ainsi une jeune entreprise proposant un modèle innovant intégrant bien sûr une dose de nouvelles technologies. Le jury composé de l'investisseur Pierre Denis, de Maeva Bessis qui dirige le lieu La Caserne, du directeur des industries créatives chez BPIFrance Nicolas Parpex, du directeur général d'AMI, Nicolas Santi-Weil et de Diaa Elyaacoubi, CEO de Monnier frères avait sélectionné les sociétés Isla, Nemmès, Today we are, Veesual et The Second Life. C'est finalement Nemmès qui a reçu cette récompense 2022 pour son modèle disruptif de marque de bijoux accessible et donnant les clés de la création aux clients.

Fondée par Arnault Daubresque, Julie Pascal et Quentin Leroy, l'entreprise propose à ses clients via le site internet ou l'appli-mobile de créer facilement des bagues, bracelets, boucles d'oreilles et pendentif en sélectionnant différent critères. "Pour nous c'était une première de participer à ce type de concours explique Arnault Daubresque. C'était une présentation de 10 minutes et normalement 5 minutes de questions, mais on a largement dépassé. Et c'était très instructif d'être confronté aux interrogations de personnalités. Je crois que ce qui leur a plu c'est notre proposition inédite de proposer un véritable sur-mesure mais en plus réalisé localement car nous travaillons avec des ateliers en France alors que la très grande majorité des bijoux accessibles sont réalisés en Asie. La fusion de la tech et du savoir-faire".

Il n'y a pas que le jury qui a été séduit, car la jeune marque qui compte une douzaine de personnes, prépare sa première levée de fonds en pre-seed auprès de business angels. Cette opération doit notamment lui permettre d'ajouter un développement technique pour proposer des bijoux avec des pierres. Pour l'instant son offre, qui débute à 69 euros, est réalisée avec une base de laiton recyclable et recyclé. Nemmès, qui pour l'heure réalise des centaines de bijoux chaque mois, doit préparer la montée en puissance de son modèle. Un passage incontournable pour une jeune pousse qui rêve d'être le nouveau Pandora.

Face à Nemmès, les propositions apportaient aussi des solutions pratiques pour les entreprises. On retrouvait ainsi The Second Life qui déploie auprès des foncières et des marques des solutions de récupérations des vêtements usagers et de valorisation des gisements.

Veesual propose pour sa part aux marques une solution permettant de visualiser le rendu d'une collection sur différents modèles. La start-up a initié cette solution avec La Redoute sur une sélection lingerie femme avec, pour l'heure trois modèles (une modèle d'origine d'Afrique sub-saharienne, une d'origine asiatique et une d'origine européenne et "curvy"). D'autres profils et catégories de produits doivent être prochainement proposés aux utilisateurs.

Isla Collective est une place de marché de mode upcyclé qui a pour vocation d'utiliser les anciens vêtements pour leur donner une nouvelle vie. La société lancée en 2020 a déjà mené des projets avec Citadium et Fusalp et vise à travailler avec les plateformes de seconde main.

Enfin Today we are est une toute jeune start-up qui développe une place de marché s'appuyant sur une technologie de Live shopping et mettant en avant les performances de ce canal de vente en Chine, arguant que 1,5 million de Français ont participé à une session en 2020.

Au cours de cette soirée, la société Pianity a reçu le prix concernant les jeunes pousses des entreprises du Web 3.0 et des industries créatives et l'entreprise Vocalcoach a été primée pour ses propositions dans les technologies de l'éducation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com