×
Publicités

Li-Ning s’offre les services de Stefano Pilati

Publié le
today 23 juin 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le monde du sportswear devrait compter sur Li-Ning dans les prochaines années. Créée en 1990, la marque de sport imaginée par l’ancien gymnaste médaillé olympique Li Ning (8 000 points de vente dans le monde) s’invitait à New York en janvier dernier pour présenter sa ligne premium.


Défilé Li-Ning - Getty - Getty


Un lancement suivi par un défilé parisien (le second après 2018) en marge du calendrier officiel, organisé sous la verrière géante du lycée Turgot, avec boule géante et papier peint graphique, l’événement étant attendu par une foule à son entrée. Au premier rang, des célébrités : le fils de Mick Jagger, Lucas, les chanteurs chinois Cai Chengyu et Ayunga… venus voir l’univers sportswear et coloré signé Li-Ning, une ligne premium inspirée par le ping-pong, graphique et colorée.
 
Sous un rythme militaire, drapeau noir en main, les silhouettes de Li-Ning annonçaient une collaboration de poids avec les premières chaussures signées Stefano Pilati, l’ancien directeur artistique de la maison Yves Saint Laurent, via son nouveau label, Random Identities. 

Un label présenté discrètement sur Instagram en 2017, fondé à Berlin, où vit aujourd’hui Stefano Pilati, résumé dans les détails sur le site de Ssense et arborant en logo une étiquette noire, comme pour faire table rase du passé. 


Défilé Li-Ning - Getty


« Une première collaboration qui sera commercialisée en octobre prochain, explique Liad Krispin, consultant et mastermind de Li-Ning depuis 2017, ancien directeur marketing d’Adidas à l’origine de la rencontre entre Stefano Pilati et Li-Ning, et qui déclinera un modèle de running lo-top en triple noir, une déclinaison du modèle Aurora 2019 de la collection Li-Ning, intégrant un système de lumières LED. »
 

La chaussure imaginée par Stefano Pilati - Dr


« J’ai pris le temps de l’observation et de la rencontre, explique Stefano Pilati, découvert différents styles de la marque, inconnus sur le marché occidental, dont j’adorerais réadapter le style via l’angle de Random Identities. Je suis fier des résultats avec le modèle Aurora, fier du dialogue entrepris, le début d’une collaboration » qui pourrait se décliner autour du prêt-à-porter. 
 
Désormais associée à un grand nom de la couture, la marque Li-Ning pourrait voir sa popularité grandir en Europe, où ses ambitions sont grandes. Si la marque est largement présente en Chine – on parle de 8 000 boutiques -, l'un des trois grands labels chinois (avec Anta et Peak) peine à se faire un nom dans le sport en Occident. Le sportswear peut-il être la porte d'entrée ? « Nous y allons doucement, explique Liad Krispin, la marque est déjà présente sur le site Ssense, à Londres chez Selfridges et End Clothing, chez Kith à New York, Slam Jam à Milan et nous visons des points de vente en France et à Paris. Li Ning a trouvé sa place. Nous serons présents lors des prochains défilés à Paris et espérons vivement entrer au calendrier officiel. » 

Pour ses RP, la marque a également choisi le bureau Ritual Projects et sa fondatrice Robin Meason qui gère la partie européenne.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com