×
6 440
Fashion Jobs
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Commercial H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Achats Confirmé H/F
CDI · ROUBAIX
APPROACH PEOPLE
Hrpb Retail Anglais & Espagnol Courant H/F
CDI · BAYONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Formation et Qualite Service Client Bilingue Espagnol - H/F
CDI · SAINT-DENIS
VENTE-PRIVEE.COM
Responsable Des Ressources Humaines H/F
CDI · SAINT-DENIS
SAPIANCE RH
Directeur Commercial Moyen Orient (H/F)
CDI · DUBAÏ
COURIR
Contrôleuse/Contrôleur de Gestion Réseau - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Relation Clients H/F
CDI · SAINT-OUEN
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · TOULOUSE
RICHEMONT
Chef de Projets Sourcing
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · LILLE
LA HALLE
Chargé(e) CRM H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur(Trice) Travaux et Maintenance - CDI 35h
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Moa & Déclarations Sociales H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Acheteur Marque Propre Maroquinerie H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Stratégie Confirmé H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Produit Marque Propre Homme H/F
CDI · PARIS
ORIGINAL BTC FRANCE
Chargé(e) d'Affaires Prescription / Retail
CDI · PARIS
Publicités

Liberty London : le principal actionnaire vend ses parts

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 22 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

BlueGem Capital s'est désengagé de sa participation au capital de Liberty London. La vente de ses parts porte la valorisation de l'ensemble de la société britannique à environ 300 millions de livres sterling (près de 334 millions d'euros).


Royaume-Uni : le principal actionnaire de Liberty vend ses parts


C'est un consortium de capital-investissement dirigé par Glendower Capital qui a racheté les parts. Mais le nouvel actionnaire n'aura aucun contrôle sur l'entreprise, la participation de BlueGem n'atteignant que 40 % du capital. Les autres investisseurs, dont le fondateur de BlueGem, Marco Capello, conservent leurs participations - ce dernier conservera également son poste de président non exécutif.

Le PDG de Liberty, Adil Mehboob-Khan, ancien cadre de Luxottica qui n'a pris ses fonctions que l'année dernière, conservera aussi son poste.

L'entreprise de 144 ans est connue pour son grand magasin historique, situé juste à côté de Regent Street à Londres, mais elle vend également des tissus en gros - qui l'ont rendue célèbre dans le monde entier - ainsi que sa propre marque de vêtements et d'accessoires.

En 2010, BlueGem avait déboursé 32 millions de livres (près de 36 millions d'euros) pour acquérir sa participation de contrôle au capital de Liberty et l'a refinancée en 2014 lorsque sa participation a été réduite à 40 %. La société a réalisé un bon retour sur investissement, des sources indiquant à la presse spécialisée britannique que le rendement total devrait représenter environ 12 fois son investissement initial depuis 2010. C'est une bonne nouvelle pour le groupe, compte tenu du fait qu'un autre de ses investissements, Jack Wills, pose problème en ce moment.

N'oublions pas que BlueGem a beaucoup investi dans Liberty depuis neuf ans, permettant à l'enseigne britannique de se redresser et de transformer ses pertes en profits. Le chiffre d'affaires de la société a augmenté de 8 % pour atteindre 133 millions de livres (148 millions d'euros) au cours du dernier exercice pour lequel nous disposons d'informations (celui qui a pris fin en février 2018), avec un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) de 21 millions de livres (23,4 millions d'euros) et un bénéfice avant impôts en forte hausse, à près de 7 millions de livres (7,8 millions d'euros). Les rapports indiquent que le BAIIDA pour l'exercice qui a pris fin en février 2019 devrait progresser d'environ 20 %. Il y a dix ans, les ventes de Liberty n'atteignaient que la moitié du chiffre d'affaires actuel, soit environ 70 millions de livres (78 millions d'euros), et s'accompagnaient d'une perte de 4,5 millions de livres...

Une grande partie de ses bénéfices provient aujourd'hui de la vente de ses propres produits, un flux de revenus qui a augmenté au cours des années BlueGem. En 2019, Liberty a lancé des vêtements de nuit et de bain pour le commerce de détail et de gros, tout en organisant dernièrement son premier défilé pour présenter sa toute nouvelle collection de prêt-à-porter féminin haut de gamme. Cette semaine, Liberty a également dévoilé sa nouvelle plateforme de vente en gros, Liberty Fabrics - il est clair que sa stratégie a encore du potentiel. Selon certains rapports, le département Tissus aurait quadruplé ses ventes sous l'égide de BlueGem.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com