×
Publicités
Publié le
19 oct. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Libexio: né du parachutisme, fait aussi pour la ville

Publié le
19 oct. 2012

Le tennis, le golf, le rugby et même le polo ont inspiré des lignes de vêtements. Plus rarement ou peut-être jamais le parachutisme a servi d’appui et de référence à des collections d’habillement. C’est désormais chose faite avec l’initiative de Raphaël de Saint Romain et Eric Marin. Tous deux, pratiquants de ce sport et aussi de quelques autres (comme des sports de glisse), viennent de lancer Libexio, "La marque de sportswear inspirée du parachutisme", comme ils l’appellent.

Eric Marin (à gauche) et Raphaël Saint Romain (à droite)

Le nom de la marque lui-même fait référence au vent, un vent italien en fait qui s’appelle exactement Libeccio. Le logo intègre également une grenouille signifiant le saut en parachute (la grenouille fait des bonds…) et aussi le retour à la terre. Une mention particulière, "licensed to fly", rappelle que les produits ont été conçus pour être utilisés au vol.

La première collection, sortie cet automne-hiver, propose 4 produits dans des versions homme ou femme. Soit un sweat-shirt (en version homme et femme), un polo, un débardeur femme. Ils portent tous la mention M23 qui fait référence à la destination préférée du parachutiste célèbre Beni Mellal, M pour Maroc et et 23 pour la région.

Des vêtements pour le sport et pour la ville

Les vêtements sont pensés pour la ville mais aussi pour le sport lui-même. Avec moult détails que Raphaël de Saint Romain juge d’importance. Exemples: Le bord-côte du sweat dispose de boutonnières destinées à être attachées à l’intérieur du pantalon de la même collection. Le col mao du polo permet d’éviter le clappement désagréable des cols traditionnels lors des chutes libres, etc. Les produits sont conçus par une styliste rencontrée au sud du Maroc, Badria Mellouk. Celle-ci a notamment travaillé pour Lee Cooper.

Pour cette première saison, précisent les deux associés, 1500 vêtements ont été produits au total et sont commercialisés au travers de réseau de distribution internet, notamment le site de la marque (www.libexio.com) mais aussi Sky Karma, des ventes privées et via certaines boutiques comme le Surplus militaire à Bordeaux et Club Aéroshop à Paris, dans le XIIe arrondissement (ainsi que sur son site internet). Ils visent en termes de distribution des boutiques de glisse, de montagne et de streetwear urbain.

Bien sûr, Raphaël de Saint Romain est bien conscient que le nombre de pratiquants de ce sport n’a rien à voir avec par exemple le rugby. Le parachutisme en France, c’est seulement 12 000 pratiquants réguliers. Mais il est convaincu que les valeurs de ce sport peuvent s’étendre. Il fait ainsi référence au succès populaire rencontré par Félix Baumgartner qui a franchi le dimanche 14 octobre le mur du son lors d’un saut médiatisé.

Les deux associés espèrent aussi faire connaitre leur marque via les boogies, des rassemblements de parachutistes qui se déroulent un peu partout en France et en Europe. Ils organisent eux-mêmes une manifestation de ce type le 3 novembre prochain sur le bassin d’Arcachon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com