×
Publicités
Publié le
19 juil. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Libre-échange UE/Japon : la filière textile veut aller vite

Publié le
19 juil. 2017

La Japan Textile Federation (JTF) et l’European Apparel and Textile Confederation (Euratex) lancent un appel commun pour la mise en vigueur rapide du libre-échange UE/Japon, sur lequel un accord politique a été trouvé le 6 juillet dernier, après quatre ans de discussions.

Les membres de la JTF et d'Euratex lors d'une précédente rencontre - Euratex


« Bien qu’il nous reste à voir les détails du texte de cet accord, nous sommes confiants dans le fait qu’un texte ambitieux et industriellement profitable va permettre à nos sociétés de cueillir rapidement les fruits de cet accord », indique le président d’Euratex, Klaus Huneke, qui a rencontré son homologue de la JTF le 10 juillet à Bruxelles.

« L'abolition immédiate, réciproque et sans exception des droits de douane ainsi que les règles d'origine propices à la promotion de nos relations professionnelles devraient être conclues et mises en œuvre dès que possible afin de permettre à cet accord prospectif de fournir les avantages attendus à nos entreprises », insiste pour sa part Masanao Kambara, président de la JTF.

Les deux responsables rappellent que les organismes professionnels japonais et européens du textile avaient œuvré ensemble dès l’annonce des négociations entre l’Union européenne et l’archipel. Deux communiqués communs, respectivement publiés en novembre 2013 et novembre 2016, formulaient diverses propositions d’accord possibles sur des questions délicates telles que les tarifs et les règles d’origine des produits.

Le Japon était l'an passé le huitième fournisseur textile de l'UE, avec 651 millions d'euros de marchandises (+10 % sur un an). Le pays du Soleil Levant était en outre le cinquième client du Vieux Continent en termes d'habillement, avec 1,3 milliard d'euros (+3 %) et le dixième en ce qui concerne le textile, à 545 millions d'euros (-1 %), selon l'Institut Français de la Mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com