×
5 052
Fashion Jobs
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
HERMES
CDI - Chargé de Stock (H/F) - Biarritz
CDI · BIARRITZ
HUGO BOSS FRANCE
After Sales Manager H/F
CDI · PARIS
BLUEMARBLE
Chef de Produit
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Produit Développement PAP H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Directeur Régional (H/F) – Mode – CDI - Paris
CDI · PARIS
PROJECT X PARIS
Responsable de Réseau de Franchises Europe
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
THE NETWORKERS
Directeur Retail H/F
CDI · MASSY
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Gestionnaire Stock Retail H/F
CDI · PARIS
GROUPE CITY ONE
Chargé Des Relations Sociales H/F (Roissy)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
GALERIES LAFAYETTE - CB
Acheteur Exploitation et Travaux H/F
CDI · PARIS
TEZENIS
Animateur Régional Des Ventes - CDI - Paris (H/F)
CDI · PARIS
HERMES
CDI - Information Security Officer (Riso) - H/F
CDI · PIERRE-BÉNITE
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Logistic & Supply Project Manager H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Boulogne Billancourt - CDI
CDI · NANTERRE
PANDORA
Merchandise Financial Planner / Open to Buy
CDI · MADRID
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · BIARRITZ
CITADIUM
Area Manager Citadium Caumartin H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Cannes/ Nice - CDI 35h - H/F
CDI · NICE
MARINE SERRE
Responsable Presse et Relations Publiques
CDI · PARIS
MADE IN DESIGN
Directeur Commercial Design Décoration Made in Design H/F
CDI · PARIS
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Coordinateur Gestionnaire de Stock H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
24 juil. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lille : comment éviter une friche suite au prochain départ des Galeries Lafayette ?

Publié le
24 juil. 2015

Mais qui va remplacer les Galeries Lafayette rue de Béthune à Lille dans la Galerie 31 ? C’est sans doute la grande question que se posent les Lillois bien sûr, qu’ils soient commerçants, voisins ou pas, et/ou clients ?  Des noms circulent comme Ikea et Primark, mais qu’un spécialiste renommé de l’immobilier commercial lillois écarte d’emblée. « La surface est grande, 9 000 m2 de vente, et 12 000 m2 avec les réserves, mais petite pour l’enseigne d’équipement de la maison, même pour son concept de centre-ville ». Le point de vente test de centre-ville d'Ikea à Hambourg couvre certes 18 000 m2, dont 13 000 de vente ! Surtout, à Lille, la localisation des Galeries Lafayette, dans la rue de Béthune piétonne, ne rendrait pas facile d’accès le magasin pour l’enlèvement des articles, mais aussi les livraisons !
 

Rue de Béthune, Lille - Google


Et Primark ? Outre le fait que l’enseigne est d’ores et déjà attendue à Euralille, là aussi notre spécialiste immobilier l’affirme : « Le loyer est bien trop élevé pour Primark qui ne veut pas dépasser les 120 euros du mètre carré. »
 
Le loyer est sans nul doute le talon d’Achille de cette surface. Il se monterait à 4,2 millions d’euros. L’enseigne de grands magasins avait d’ailleurs sollicité, pour rester, une baisse de ce loyer en proposant, selon nos informations, 3,5 millions et même en ne conservant que les deux étages permettant l’installation d’une nouvelle enseigne dans les « petits » 1 000 m2 du rez-de-chaussée qu’elle était susceptible de libérer.

Peine perdue, le propriétaire, TMW Pramerica, société allemande filiale de l'investisseur immobilier américain Pramerica Real Estate Investors, n’a rien voulu savoir. Une position qui n’aurait pas changé à ce jour. Il est vrai qu’il lui reste quelques mois pour trouver un nouveau locataire. Au plus tard, le bail des Galeries Lafayette se termine fin mars 2016.

Le secrétaire général de l'UTI-CFDT de la métropole lilloise, Didier Bonte, évoque des enseignes spécialisées dans l'ameublement et la décoration d'intérieur comme Habitat plutôt que Ikea, qui correspondrait plus en termes de surface. Par ailleurs, il reste persuadé que les Galeries n'iront pas jusqu'à la fin du bail, mais plutôt jusqu'à la fin de cette année. Toujours selon lui, il est indispensable que ce dossier passe entre les mains de Martine Aubry en raison du loyer demandé.
 
En fait, Les Galeries Lafayette ne sont pas les premières enseignes à quitter la galerie, ouverte en 2007. Avant elle, sont parties Adidas, Pull&Bear, Grand Optical, La Grande Récré, etc.

Il est vrai que la rue de Béthune n’est plus à son apogée. Cette rue piétonne était, avec la rue Neuve perpendiculaire, une des artères phares du Lille commerçant. Puis le Vieux Lille lui a volé la vedette sur le haut de gamme tandis que le centre commercial Euralille, situé près des gares, s’est positionné de manière crédible sur le cœur de marché.

Enfin, la ville va s'enrichir bientôt d'un nouveau centre, Lillenium, sur Lille Sud, dont la commercialisation est assurée par l'agence 3x3. Les travaux de construction débutent ce mois de septembre.
 
A Lille, certains évoquent aussi des problèmes d’insécurité rue de Béthune. De quoi s’interroger sur la position de la mairie quant au remplacement des Galeries Lafayette. Il ne serait pas question évidemment pour la maire de Lille, Martine Aubry, de laisser s’installer une verrue rue de Béthune. Au point d’engager la ville financièrement ?

Sur la question d'éventuels repreneurs, aucune information officielle n'est communiquée. Pour l'instant, la mairie se préoccupe en priorité officiellement du sort des employés des Galeries Lafayette.

Un dossier d'importance puisqu'il est entre les mains de Pierre de Saintignon, premier adjoint de Martine Aubry (notamment aux finances et au développement économique) et premier vice-président du conseil régional Nord-Pas de Calais, tête de liste socialiste aux prochaines élections régionales.

Jean-Paul Leroy et Lucile Deprez

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com