×
6 844
Fashion Jobs
HERMES
CDI - Controleur de Gestion (F/H)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Flagship Paris Champs Elysées - CDI
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Rosny Sous Bois - CDI
CDI · ROSNY-SOUS-BOIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - la Défense - CDI
CDI · LA DÉFENSE
LFP EMPLOI MODE
Responsable d'Atelier de Sacoches à Courrier
CDI · DRANCY
LANVIN
Vip&PR Manager
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsables Contrôle de Gestion
CDI · PARIS
MORGAN PHILIPS EXECUTIVE SEARCH
Responsable Trafic et Acquisition F/H
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Animateur Régional F/H/n
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Chef (fe) de Projet Architecture Retail Luxe
CDI · PARIS
DEPECH'MODE PARIS
Responsable Paie et Adp Maison de Luxe
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Responsable Marketing et Communication - Lead Generation Manager H/F
CDI · GOMETZ-LE-CHÂTEL
GROUPE BEAUMANOIR
Controleur de Gestion Achat (H/F)
CDI · SAINT-MALO
PRESCRIPTION LAB
Responsable Marketing et Business Développement E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
P.LAB BEAUTY
Chargé(e) de Développement Commercial - p.Lab Beauty
CDI · LEVALLOIS-PERRET
EMINENCE SAS
Chef de Projet E-CRM
CDI · AIMARGUES
MAISON GOYARD
Contrôleur Financier
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsable E-Commerce Paris
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Responsable Régional(e) Retail Nord, Paris ou Lille H/F
CDI · LILLE
KARA
Chef de Projet Événementiel Anglais H/F
CDI · PARIS
MARINE SERRE
Directeur(Ice) de Production & Qualité
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
Par
AFP
Publié le
29 nov. 2006
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lingerie : les fonds financiers responsables des plans sociaux, selon la CGT

Par
AFP
Publié le
29 nov. 2006

PARIS, 29 nov 2006 (AFP) - La CGT textile a dénoncé mercredi 29 novembre la responsabilité des fonds d'investissement dans les plans sociaux touchant la lingerie (Dim, Well et Aubade), des entreprises "en bonne santé financière", et demandé que ces fonds soient soumis à des "règles strictes".


Modèle de la BeautyLine by Well

"On a affaire à des entreprises qui sont en bonne santé financière et cherchent à améliorer leur rentabilité, sous la pression des actionnaires qui sont à leur tête", a déclaré Maurad Rabhi, secrétaire confédéral et responsable de la CGT textile, dans un entretien à L'Humanité.

"Aubade, Dim et Well ont été rachetés il y a peu par des fonds d'investissement. La première chose qu'ils font, c'est casser", car ils n'ont "qu'une seule logique: avoir un retour sur investissement le plus rapidement possible, à la meilleure marge possible, et pour cela ils ne se soucient pas de l'emploi", dénonce M. Rabhi.

Les fonds d'investissement "rachètent, gardent la marque, délocalisent et gardent seulement les plate-formes logistiques et commerciales pour revendre des produits faits en +sourcing+ (fabriqués à l'étranger) de façon à pouvoir marquer +made in France+", analyse-t-il.

Dim a ainsi été racheté "250 millions d'euros l'an passé", et "va recevoir de l'argent public pour mettre en oeuvre sa restructuration", s'indigne le leader cégétiste.


Modèle Dim de la ligne "Sublim Fairy"

Pour mettre fin à cette logique, il faut selon lui "imposer des règles strictes à la grande distribution et aux fonds financiers", qui doivent "assumer tout le coût de la réparation sociale : reconversion des salariés, formation et obligation d'investir dans la réindustrialisation du bassin d'emploi".

La CGT demande que le gouvernement organise une "discussion sur les problématiques de la filière textile", comme il l'a fait pour l'automobile.

Le groupe DBApparel, propriétaire des marques Dim et Playtex, a été vendu il y a un an au fonds d'investissement américain Sun Capital Partners. Le 15 mai dernier, la direction a annoncé la suppression de 450 postes sur 2 500 en France, dont 400 concerneraient Dim, selon les syndicats.

Aubade, racheté en 2005 par le groupe suisse Calida Holding, a annoncé début octobre la suppression de 180 emplois avec la fermeture de son usine de La Trimouille (Vienne) et la délocalisation de son activité d'assemblage vers la Tunisie.

Well (collants, bas et chaussettes) est détenue depuis 2001 par la société de capital-risque Natexis Industries, filiale du groupe Banque populaire. Son entreprise du Vigan (Gard) a annoncé lundi 27 novembre son intention de délocaliser sa production en Asie, ce qui devrait se traduire par environ 300 suppressions d'emplois sur 438 salariés, selon un responsable syndical CFTC.

Arena (maillots de bain), marque fondée par le groupe allemand Adidas dans les années 1970, était contrôlé depuis 2001 par le fonds d'investissement italien Investitori Associati. Il a été racheté en février par le fonds d'investissement italien BS Private Equity.

L'usine Arena située à Libourne (Gironde), qui emploie quelque 170 personnes, est en proie à "de graves difficultés" qui pourraient conduire à la fermeture du seul site de production au monde, a annoncé le groupe le 17 novembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.