×
6 480
Fashion Jobs
Publicités

Liquidation de La Manufacture Charentaise: le gouvernement appelle les dirigeants à accompagner les salariés

Par
AFP
Publié le
today 19 nov. 2019
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris, 19 nov 2019 (AFP) - Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Cédric O, a appelé mardi les dirigeants de l'entreprise La Manufacture Charentaise, placée en liquidation judiciaire la semaine dernière, à "s'engage(r) pour accompagner les salariés pour trouver une solution".


AFP


Répondant à l'Assemblée nationale au député PS de Charente Jérôme Lambert, le secrétaire d'Etat a assuré que les services de l'Etat, locaux et nationaux, "seront au côté des salariés pour aider à trouver une solution pour chacun d'entre eux".

"Par ailleurs, nous devons faire en sorte que les dirigeants de l'entreprise (...) s'engagent pour accompagner les salariés pour trouver une solution", a affirmé le secrétaire d'Etat. "Je crois qu'il y a eu un petit 'bougé' de ce côté-là, mais il faut aller bien sûr beaucoup plus loin", a-t-il dit.

La liquidation judiciaire est "intervenue à la suite de nombreuses erreurs, vraisemblablement de gouvernance et de choix stratégiques, de stratégie économique", a dit Cédric O. Ces erreurs "ont amené l'entreprise à perdre des marchés, à perdre de l'argent et aujourd'hui à être mise en liquidation judiciaire", a-t-il ajouté.

Le fabricant de chaussons charentais LMC (La Manufacture Charentaise), qui employait 104 salariés, a été placé en liquidation judiciaire vendredi dernier par le tribunal de commerce d'Angoulême.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.