×
Publicités

Liu Jo a suspendu son entrée en Bourse, mais pas son expansion européenne

Publié le
today 21 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Liu Jo poursuit sa marche en avant, bien qu’elle ait pour l’instant revu son projet d’entrée en Bourse. La marque de mode, née en 1995 sur le segment féminin, est présente aujourd’hui dans une cinquantaine de pays avec un réseau de 480 magasins et de 5 300 revendeurs multimarques. Elle continue d’ouvrir de nouvelles adresses, surtout en Europe.


L'aménagement intérieur de la première boutique serbe de Liu Jo, à Belgrade. - Liu Jo/linkedIn


La griffe, qui lance pour l’automne-hiver 2019/20 sa première ligne de denim écoconçue, a ainsi ouvert en Autriche à l’été 2018 sa première boutique à l’enseigne. Une unité implantée dans le centre de Vienne, suivie d’une autre inauguration à Innsbruck intervenue il y a quelques semaines. La marque a également fait ses premiers pas à l’enseigne en Serbie, par le biais d’une adresse monomarque à Belgrade.

Un coup d’accélérateur se concrétise aussi en Russie. Dans ce pays, Liu Jo compte 15 magasins et sept corners grâce à un partenaire, mais va ouvrir sa première boutique en propre en mars prochain à Saint-Pétersbourg. « La Russie représente pour nous un marché clé, où nous avons connu une croissance importante et régulière au cours des dernières années, constate Marco Marchi, le cofondateur et dirigeant de la griffe. Il s'agit d'une région avec des spécificités majeures, mais dans laquelle la réponse aux collections Liu Jo a toujours été positive et en laquelle nous croyons beaucoup. »

La France, qui représente son premier marché à l’export, a aussi accueilli de nouvelles unités en 2018, à Dijon en mars et à Bastia, en Corse, durant l’été. Ce qui porte son réseau tricolore à 28 adresses à l’enseigne et 13 corners. « Au printemps 2019, nous prévoyons deux nouvelles ouvertures, à Perpignan et à La Réunion », annonce le dirigeant, qui vise de plus cette année « des ouvertures sur de nouveaux marchés - comme la Suisse - qui suscitent aujourd'hui un intérêt certain ».

Sur le plan financier, l’entreprise implantée à Carpi, dans la région de Modène, avait annoncé fin 2017 qu’elle envisageait d’entrer à la Bourse de Milan dans les deux ans à venir. Or, ce projet n’a jamais abouti, comme le commente le patron de Liu Jo : « Le processus de cotation a été suspendu pour le moment en raison d'un marché caractérisé par une forte instabilité ». « Du moment que, pour Liu Jo, la cotation en Bourse représente une opportunité et non pas une obligation, nous préférons attendre un horizon macroéconomique plus stable », justifie Marco Marchi. Sur son exercice 2017, l’entreprise a généré 328 millions d’euros de ventes (+8 %), dont 40 % réalisés hors d’Italie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com