×
Publicités

Logistique : Amazon prévoit une plate-forme aérienne au centre des Etats-Unis

Par
Reuters
Publié le
today 2 févr. 2017
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amazon a prévu d'investir 1,49 milliard de dollars (1,38 milliard d'euros) pour construire une plate-forme logistique aérienne dans le Kentucky aux Etats-Unis, renforçant ainsi la possibilité de voir un jour le géant américain du commerce en ligne concurrencer directement Fedex et UPS.

Amazon a donc signé un bail d'une durée de 50 ans pour un terrain de 360 hectares appartenant à l'aéroport de Cincinnati. La taille du terrain correspond à celle des principales plates-formes des transporteurs de fret aériens.

Amazon souhaite gérer une plus grande partie de ses livraisons de manière interne afin de pouvoir livrer plus rapidement ses clients tout en réduisant ses coûts ainsi que l'incertitude liée à l'externalisation de ces tâches. Le groupe américain a toutefois déclaré que cette décision visait à compléter l'offre des entreprises de transport et pas à les supplanter.

Les analystes pensent toutefois qu'Amazon pourrait en fait nourrir de plus grandes ambitions.

« Nous estimons qu'il existe un potentiel de marché de plus de 400 millions de dollars dans le domaine de la livraison, du fret et de la logistique », a ainsi indiqué Colin Sebastian, analyste chez Baird Equity Research, dans une note de recherche.

Amazon, qui n'a pas communiqué de date pour le début du projet, a précisé que plus de 2 000 emplois pourraient être créés à l'ouverture du site.

Le site, au nord de l'Etat du Kentucky – et à proximité de la principale plate-forme d'UPS –, permettrait à Amazon d'atteindre facilement par voie aérienne les principales villes américaines. Le groupe a par ailleurs annoncé l'an dernier la location de 40 Boeing 767, dont 16 sont actuellement en service.

Il permet aussi aux camions d'Amazon d'atteindre 11 centres de distribution. Une grande installation de Deutsche Post DHL, installée à proximité, permet par ailleurs à Amazon d'envoyer facilement ses colis vers l'étranger, selon Brian Clancy, directeur du cabinet de conseil Logistics Capital & Strategy.

Dans le cadre de cet investissement, Amazon a prévu de dépenser 462 millions de dollars en construction et amélioration sur une période indéterminée, selon l'Autorité financière pour le développement du Kentucky.

Cette dernière aurait par ailleurs accordé à Amazon des incitations fiscales à hauteur de 40 millions de dollars, à condition que le groupe respecte ses engagements en matière de recrutement, avec un salaire brut moyen de 26 dollars.

Selon les informations recueillies par Reuters, Amazon a jusqu'à maintenant rempli ses avions avec des paquets volumineux mais légers, ce qui lui a permis de réduire les commissions payées aux compagnies de fret aérien. Toutefois, les prix de ces dernières sont de plus en plus fixés par rapport au volume des colis, plutôt que par rapport à leur poids.

A titre de comparaison, UPS dispose pour sa part d'un site de près de 500 hectares à Lousville et FedEx exploite une plate-forme de plus de 360 hectares à Memphis.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.