×
Publicités
Publié le
19 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Logistique: Stuart teste un entrepôt mobile avec la ville de Paris

Publié le
19 avr. 2021

Le XVe arrondissement de Paris met à disposition de Stuart un emplacement de stationnement pour un véhicule de grande contenance, destiné à repartir sa cargaison de colis entre différents livreurs équipés de vélo à remorque. Mise en place début avril, l'expérimentation est amenée à durer six mois.


Un vélo-remorque à assistance électrique (K-Ryole) comme ceux qui iront prendre leur cargaison à l'entrepôt mobile - Stuart


"L’initiative de Stuart nous semble particulièrement opportune à un moment où la dimension environnementale est plus prégnante que jamais et où l’usage des mobilités actives, particulièrement adaptées à la livraison du dernier kilomètre dans une ville aussi dense que Paris, cumule des avantages (décongestionnement des rues, absence d’émissions de CO2, silence…) que tous réclament désormais", a commenté le maire d'arrondissement, Philippe Goujon.

L'objectif est effectivement de limiter le recours à des flottilles de camions de livraison, en amenant en une fois de 12 à 20 mètres cubes de colis sur zone, pris ensuite en charge par des livreurs à vélo. Dans la capitale, les livraisons seraient responsables de 15 à 20% du trafic urbain, et de 25% des émissions de CO2. 

“La crise de la Covid-19 nous a permis de tester de nouvelles approches et de sophistiquer notre modèle de logistique urbaine en travaillant de manière extrêmement réactive et main dans la main avec nos clients partenaires et les pouvoirs publics”, se félicite le directeur général de Stuart, Damien Bon. “Forts de cette expérience, nous sommes désormais prêts à passer à l’étape supérieure chez Stuart afin de répondre à une plus grande volumétrie de colis et absorber des pics d’activité plus volatils via des entrepôts urbains plus spacieux et un déploiement d’entrepôts mobiles dans les villes.”

Stuart avait en effet annoncé en septembre le déploiement d'entrepôts urbains à Paris, Lyon et Londres. Des entrepôts destinés à stocker les produits de ses marques partenaires pour rendre possible des livraisons le jour même. Un projet qui repose sur la transformation de bâtiments existants, à l'image d'une ancienne gare de fret de 1.200 mètres carrés à Paris-Bercy. L'objectif est à terme de composer un réseau de maillage urbain.

Intégré au groupe La Poste depuis 2017 et depuis adossé au réseau DPD, Stuart revendique travailler pour quelque 5.000 marques clientes à travers une centaine de villes européennes. Parmi ces marques figurent Nike, Adidas, Decathlon, Marionnaud, The Kooples, Zadig & Voltaire, ou encore Ikea, Carrefour, Monoprix, Fnac-Darty et Nespresso.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com