×
6 630
Fashion Jobs
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Saint Etienne CDI 35h
CDI · SAINT-ÉTIENNE
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente H/F
CDI · GRENOBLE
IZIPIZI
Export Manager Emea (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel Haute-Couture (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Commercial Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable E-Commerce PAP Premium Homme (H/F)
CDI · LEVALLOIS-PERRET
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus PAP Homme et Femme Luxe (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus Collection Créateur (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable d'Atelier PAP Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Grands Magasins Luxe (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Oeuvres d'Art (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Intendant Services Généraux H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé(e) de Cotation
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
S&CO
Attaché(e) Commercial(le)
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Chefs de Secteur Commerce H/F
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Développement Produit H/F
CDI · PARIS
KARA
Acheteur H/F
CDI · NANTERRE
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Gestionnaire de Stock - Réseau Parisien - F/H
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Key Account Manager Cosmétique Luxe H/F
CDI · GARGENVILLE
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente - CDI H/F
CDI · PARIS
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
13 août 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Loi pouvoir d'achat: les Français sont loin d'être convaincus

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
13 août 2022

(ETX Daily Up) - Voté début août, le projet de loi sur le pouvoir d'achat proposé par le gouvernement est loin de satisfaire les électeurs français. Ces derniers se montrent particulièrement sceptiques concernant la réduction exceptionnelle du prix du carburant au litre ou la possibilité de revendre les jours de RTT.





Adopté définitivement le mercredi 3 août par les sénateurs et les députés, le premier volet de la loi sur le pouvoir d’achat est loin de faire l’unanimité chez les électeurs français, dévoile une enquête Yougov commandée et publiée par Le HuffPost jeudi 11 août.

L’Institut de sondage a pris la température auprès de 1004 Français âgés de 18 ans et plus. Et cette nouvelle proposition ne rencontre pas le succès escompté auprès des sondés : 67% d’entre eux considèrent en effet que les mesures envisagées ne les aideront pas dans leur quotidien. Seuls 17% pensent le contraire.

L'une des premières questions du sondage porte sur la mesure emblématique du projet de loi, la réduction exceptionnelle de 30 centimes sur le litre de carburant. Actuellement fixée à 18 centimes, cette remise passerait à -30 centimes pour les mois de septembre et d’octobre, puis à -10 centimes en novembre et décembre. Cette proposition semble toutefois loin d’avoir convaincu les sondés : 54% d’entre eux se disent "non satisfaits", contre 37%.

Le refus de taxer les superprofits passe mal



Autre proposition phare du projet de loi : la possibilité pour les salariés de convertir leurs jours de RTT en salaire. Mais d’après l’étude Yougov, la satisfaction ne figure pas tellement au rendez-vous, puisque moins de la moitié des personnes interrogées (48%) y serait favorable.

Une approbation timide qui pourrait s’expliquer par le dilemme entre la volonté d’atteindre un meilleur équilibre vie pro/vie perso (particulièrement prégnante depuis l’arrivée de la pandémie) et celle d’augmenter son pouvoir d’achat.

Mais la plus grosse déception des sondés se trouve plutôt du côté d’une mesure forte qui a été abandonnée : celle de taxer les superprofits des multinationales spécialisées dans le transport de marchandises ou l’activité pétrolière, à l’instar de CMA CGM ou de TotalEnergies. D’après l’enquête YouGov, 59% des sondés auraient aimé la voir adopter, contre 22% qui s’y disent opposés.

Le texte de loi comporte d’autres mesures majeures non citées dans le sondage telles que la revalorisation des prestations sociales et des retraites indexées sur l'inflation de 4% (notamment le revenu de solidarité active (RSA) et les pensions retraites), ainsi que la déconjugalisation de l'allocation aux adultes handicapés (AAH). Citons également la suppression de la redevance TV (138 euros par ménage en métropole) dès l’automne prochain ou encore la prime exceptionnelle de rentrée versée à plus de 8 millions de foyers français.

Et l’écologie dans tout ça ?



Le projet de loi pour améliorer le pouvoir d’achat comporte également quelques mesures visant le double objectif de soulager la planète et le porte-monnaie. Par exemple, la possibilité de récupérer les huiles de cuisson usagées et de les transformer en carburant pour voitures diesel, proposition portée par le député et chef d'Europe Écologie-Les Verts Julien Bayou.

Mais selon le Réseau Action Climat, le projet de loi n’est "pas une bonne nouvelle", dans la mesure où il va à l’encontre de la transition écologique. "Le texte prévoit de relancer des centrales à charbon et de créer un nouveau terminal méthanier, et ce, en dérogeant au droit de l’environnement. En pleine alerte canicule et sécheresse, cette relance des énergies fossiles est choquante !", a commenté la fédération d’associations sur son compte Twitter à la veille du vote définitif du projet de loi.

Les Français sondés par YouGov ne sont guère plus convaincus. À la question "le gouvernement en fait-il assez pour lutter contre le réchauffement climatique ?", 70% expriment un "non" catégorique.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2022 AFP-Relaxnews.

Tags :
Industrie