×
Par
AFP
Publié le
18 avr. 2012
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Londres, ville qui attire le plus les enseignes, devant Dubaï et New York

Par
AFP
Publié le
18 avr. 2012

PARIS, 18 avr 2012 (AFP) - Londres est la ville qui attire le plus les enseignes internationales de distribution, prenant la place de Dubaï, qui passe deuxième, devant New York, selon une étude publiée mercredi par le conseil en immobilier commercial CBRE.


Londres garde la cote auprès des enseignes. Photo AFP

L'étude s'est penchée pour la cinquième année consécutive sur les implantations de 326 des premières enseignes mondiales dans plus de 200 villes.

Moscou se hisse à la quatrième place, ex aequo avec Paris. Suivent Hong Kong et Koweït City.

Les autres villes représentées dans le top 20 constituent "un mélange de marchés traditionnels et émergents, ce qui donne une indication du degré réel de mondialisation du commerce de détail", souligne CBRE.

D'une manière générale, "les marques continuent à connaître une croissance de leur expansion internationale malgré un environnement peu favorable à la consommation", souligne l'étude.

"Les enseignes américaines du secteur de la mode sont en expansion au-delà de leurs frontières, avec une vigueur renouvelée, et se concentrent de plus en plus sur l'Europe - en s'appuyant sur les entrées très réussies de marques comme Hollister, Apple, Michael Kors et Forever 21", relève Peter Gold, directeur de la distribution transfrontalière pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.