×
Publicités
Publié le
16 déc. 2019
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lords & Fools lance une capsule femme et espère lever des fonds en 2020

Publié le
16 déc. 2019

C’est une marque qui sort du lot depuis sa création en 2012. Avec son tailoring baroque, Lors & Fools s’est développée progressivement en passant, entre autres, par deux magasins à Paris et par la case Pitti Uomo. C’est d’ailleurs dans le cadre du salon florentin qu’elle va dévoiler sa première capsule de mode féminine, du 7 au 10 janvier.


Silhouette Lords & Fools - Roc Chaliand


« De nombreux détaillants nous demandaient de la femme. Nous avons donc élaboré une capsule de mode féminine avec huit looks, soit environ une quarantaine de références. Parmi nos acheteurs, une bonne partie vend de l’homme et de la femme. Nous profiterons du prochain Pitti Uomo, qui reste la Mecque de la mode masculine, pour la présenter pour la première fois», indique Yoahm Baroukh, le fondateur de la marque.

Aujourd’hui, Lords & Fools dispose de deux magasins en succursales à Paris, rue des Rosiers et rue de Turenne. Une troisième est en cours de signature, toujours sur la rive droite de la capitale. La rive gauche n’étant pas, selon Yoahm Baroukh, vraiment en phase avec son style pour des dandys qui osent l’originalité. Depuis un an et demi, la marque dispose également d’un magasin de 60 mètres carrés en franchise à Avignon.

Face au succès de cette franchise, la marque recherche un architecte afin de mettre au point un concept retail qui puisse être dupliqué, notamment en franchise, ailleurs en France mais aussi à l’international. Pour franchir cette nouvelle phase de développement, la société a besoin d’un apport financier. C’est pourquoi Yoahm Baroukh a commencé à faire des tours de table afin de trouver un ou des investisseurs.


Yoahm Baroukh aime secouer les codes du tailoring - Roc Chaliand


La griffe parisienne est distribuée en outre, par 80 revendeurs : une quinzaine en France, le reste à l’international. Ainsi, les ventes se répartissent à 65 % sur l’export et à 35 % sur la France avec des ventes conséquentes réalisées par les deux magasins à l’enseigne. Sa ligne Fools, la plus « cabaret » plaît, selon la marque,  beaucoup en Russie, à Miami, Los Angeles mais aussi à Marbella ou Barcelone. Le label commencerait à avoir une belle notoriété aux États-Unis auprès des Afro-Américains et de célébrités telles que Ricky Martin ou Jon Bon Jovi. Il est aussi l’un des fournisseurs de vêtements de The Voice Los Angeles.  

Yoahm Baroukh reste un fervent défenseur d’un sourcing le plus local possible. Il utilise des matières italiennes, françaises, espagnoles et britanniques destinées à une fabrication européenne au Portugal, en France et en Italie. Seuls les jeans passent la Méditerranée puisqu’ils sont conçus en Tunisie : " Cela n’a pas de sens d’aller plus loin pour fabriquer quand on fait des collections haut-de-gamme. Les savoirs faire en Europe sont tellement qualitatifs ", précise-t-il. L’entrepreneur styliste a embauché un commercial à temps plein de manière à se consacrer davantage à tous ses projets en cours. Il est vigilant dans sa recherche d’investisseur. Il n’envisage pas de renoncer aux pièces les plus excentriques qu’il aime imaginer. Une façon de se distinguer d’une offre de mode masculine qu’il considère souvent très neutre et aseptisée.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com