×
Publicités
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
7 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Louis Vuitton: fluidité du genre pour électeurs et électrices enthousiastes

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
7 oct. 2020

Alors que la frontière entre les hommes et les femmes se brouille de plus en plus dans nos sociétés, comptez sur Nicolas Ghesquière pour développer un jargon mode capable de traiter la disparition progressive de ces distinctions, à l’occasion d’un défilé puissant qui clôturait la Fashion Week de Paris.


Louis Vuitton - Spring-Summer2021 - Womenswear - Paris - © PixelFormula



Pour ce défilé mixte printemps-été 2021, un mélange de coupes aventureuses et masculines pour les femmes, et de tissus et finitions féminines pour les hommes, dans une collection marquante présentée au dernier étage de la Samaritaine, le dernier projet immobilier novateur de LVMH.

Situé sur les rives de la Seine, le projet global inclut entre autres un hôtel Cheval Blanc cinq étoiles, dominant le Pont Neuf, et un grand magasin géant, opéré par DFS, dédié au shopping expérientiel, installé dans cet ancien grand magasin historique de style art nouveau.

On a rarement parlé ouvertement de politique pendant cette saison parisienne, mais Ghesquière avait le mérite de clarifier ses opinions. Son premier top portait un ample sweatshirt blanc avec une inscription façon graffiti proclamant: "Vote". D’autres arboraient des graphismes urbain explosifs: "Drive", "Hooks" ou "Dunce" dans des couleurs macho de voitures de course. Beaucoup de ces concepts pleins de peps étaient utilisés dans des robes du soir ajustées, portées sous de superbes trenchs volumineux d’héroïnes de film d’espionnage.

"On s’aventure sur un territoire encore flou d’un point de vue stylistique. Une zone sensible qui efface le genre et promet des possibilités créatives exponentielles. À quoi ressemble une pièce entre les deux ? Quel genre de coupe peut dissoudre le masculin et le féminin ?", s’interrogeait Nicolas Ghesquière, 49 ans, dans sa note de programme.

Le créateur de Vuitton fait preuve à plusieurs reprises de maestria dans les coupes – de fantastiques robe-manteaux croisées masculines, taille basse – et les plus beaux pantalons qu’on ait vus cette saison : pour hommes, en version bouffante ruchée, portée avec un veston d’officier. Et ses blousons d’aviateur croisés avec des trenchs d’espion vont faire un carton.

Nicolas Ghesquière a récolté des applaudissements nourris lors de ses deux défilés de l’après-midi, avec une flopée de personnalités audacieuses au premier rang : Alicia Vikander, Léa Seydoux, Vénus Williams, Laura Harrier, Chiara Mastroianni, Natalia Vodianova, Marina Foïs, Olympia de Grèce, Hugo Marchand et Woodkid.

Et puis, tous les tops castés par Vuitton méritent une médaille d’or. Dans une saison qui a permis de découvrir toute une nouvelle génération de jeunes talents des podiums – puisque la Covid-19 empêchait les super-tops de prendre l’avion – la maison pouvait se targuer d’afficher le groupe de nouveaux visages le plus riche et débordant de vie de tous les défilés.

Manœuvre habile, la célèbre ceinture parisienne nouée signature du créateur était cette saison complétée par de gros œillets de style militaire. Et même si Ghesquière n’était pas le seul créateur à montrer des looks chargés en micro-paillettes, les siens étaient les plus efficaces. Et ses smokings marbrés pour hommes étaient sensationnels – tout particulièrement présentés dans le décor tout vert et les fresques imposantes du grand magasin du XIXème siècle, représentant des paons.


Louis Vuitton - Spring-Summer2021 - Womenswear - Paris - © PixelFormula



"20 millions de personne par an font la balade entre Notre Dame et le Louvre, et cet endroit se trouve pile au milieu. En chemin, les gens peuvent traverser le Pont Neuf, le plus photogénique du monde. Tout est magnifique ici !", souriait le PDG de Vuitton, Michael Burke.
 
La Samaritaine sera assurément un concept nouveau en matière de shopping, mêlant architecture unique, expérience shopping haut de gamme et grand magasin culinaire. Son dernier étage comprendra une demi-douzaine de restaurants, dont plusieurs offriront une vue exceptionnelle sur le paysage parisien, du Louvre jusqu’à la Tour Eiffel et au Sacré Cœur.

"Cet étage sera magnifique, une vraie ruche débordante d’activité. Croyez-moi sur parole", acquiesçait le PDG de Vuitton, dont la maison possèdera une boutique centrale dans le complexe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com