×
Publicités
Publié le
27 sept. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LPB Woman veut ouvrir 30 nouvelles adresses d'ici trois ans

Publié le
27 sept. 2018

Revendiquant un parc d’une cinquantaine d’adresses à l’enseigne en France, LPB Woman s’impose un rythme de dix ouvertures de boutique par an, ciblant des surfaces de 100 à 140 mètres carrés. « Les dernières inaugurations sont intervenues à Nîmes, dans le centre commercial Cap Costières, à Villefontaine (outlet), et à Roques-sur-Garonne », liste David Azeroual, directeur expansion de l’entreprise marseillaise créée en 1999. En fin d’année, c’est à Saint-Etienne, au sein du pôle commercial de Villars, qu’elle s’installera, tandis que la rénovation des boutiques existantes se poursuit. Un test en pop-up avait été réalisé à Paris en décembre dernier, mais la marque cherche encore une première adresse pérenne dans la capitale.


Côté prix, une robe est affichée à 69 euros, un pantalon à 50 euros et un tee-shirt à 25 euros. - LPB Woman

 
L’ambition de David Azeroual est de totaliser 80 unités à l'horizon 2021, soit une trentaine de nouvelles implantations en trois ans. Pour cela, son équipe travaille à la mise au point d’un programme d’affiliation « afin de réaliser un second maillage du territoire à partir de début 2019 ». L’entreprise travaille déjà avec une quinzaine de franchisés sur le territoire.
 
Rappelons que la marque a opéré son changement de nom en 2015 – des P’tites Bombes à LPB Woman -, s’orientant vers une cible féminine plus large et non plus uniquement la jeune fille. « Notre cœur de cible aujourd’hui est une femme de 30 à 45 ans, mais nous portons l’objectif de séduire les clientes de 25 à 50 ans », exprime Jean-Marc Bakouch, directeur communication, marketing et e-commerce. L’idée est donc de rajeunir quelque peu son spectre, notamment par le biais du site marchand qui recrute davantage de jeunes femmes.

L’année 2018 a été l’occasion d’un travail sur l’image, passant par le recours à un nouveau bureau de presse, l'agence parisienne Univers Presse, et l’envie de donner à ses collections une empreinte plus tendance. « Dans la collection du printemps-été 2019, on retrouve moins de maille et plus de robes à l’esthétique affirmée, de même qu’une première mini-collection dédiée au fitness », décrit Jean-Marc Bakouch. Pour ses 20 ans l’an prochain, LPB orchestrera des partenariats avec des influenceuses et compte lancer une campagne plurimédia d’envergure.

LPB Woman possède en outre un vaste portefeuille de revendeurs multimarques, de l’ordre de 600 adresses en Europe. Présente début septembre au salon Who’s Next, elle a récemment investi de nouveaux marchés comme l’Espagne et la Grèce, et vise la Scandinavie. Au global, son chiffre d’affaires annuel oscille entre 35 et 40 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com