×

Lululemon grignote un peu dans ses bénéfices pour investir sur son offre

Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 12 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La marque de sport canadienne Lululemon, réputée pour la pratique du yoga, a annoncé mercredi dernier des prévisions de bénéfices pour le trimestre des fêtes de fin d'année en deçà des attentes des analystes. Alors que le pionnier de l'athleisure investit massivement pour lancer de nouveaux produits afin de repousser l'intensification de la concurrence, elle espère engranger entre 2,10 et 2,13 dollars par action au cours du quatrième trimestre, alors que les analystes s'attendaient en moyenne à 2,13 dollars, soit la fourchette haute de son estimation.


Lululemon revoit ses prévisions à la baisse pour le trimestre des fêtes de fin d'année - Lululemon


Résultat : le cours des actions de la société américaine a consécutivement chuté d'un peu plus de 4 %, après avoir presque doublé cette année, grâce aux bonnes performances de son offre masculine et de ses ventes en ligne, qui ont permis à l'entreprise de dépasser ses prévisions de chiffre d'affaires pour les trois premiers trimestres de son exercice.

Selon Jessica Ramirez, analyste chez Jane Hali & Associates, ces prévisions plus modestes que prévu ont créé un début de panique chez les investisseurs, alors qu'elles reflètent plutôt une forme de prudence. "Il ne faut surtout pas ennuyer le client avec une offre qu'il connaît déjà, appuie-t-elle. Le consommateur veut connaître une forme d'excitation en entrant dans un magasin."

Le directeur financier de Lululemon, Patrick Guido, a déclaré lors d'une conférence téléphonique que la société avait l'intention d'investir dans le développement de nouveaux soutiens-gorge et accessoires de sport, ceci afin de répondre aux attentes de croissance des investisseurs.

Célèbre pour ses pantalons de yoga à 100 dollars, la marque Lululemon domine le marché des vêtements sportifs haut de gamme et innovants, mais doit faire face à la concurrence grandissante de produits moins chers mais similaires, proposés par des sociétés de fast-fashion comme H&M. Par ailleurs, Nike, numéro un mondial du sport, a lancé cette année sa propre ligne de vêtements de yoga dans le cadre de sa stratégie axée sur le prêt-à-porter féminin. 

Lululemon a par ailleurs déclaré son intention de renforcer son programme de fidélisation, améliorer son expérience en magasin et développer de nouveaux produits de prêt-à-porter masculin, une catégorie qu'elle aimerait doubler d'ici 2023.

Au cours du troisième trimestre clos le 3 novembre, le chiffre d'affaires a augmenté de 17 % à périmètre et taux de change comparables, bien au-delà des estimations du marché, qui tablaient en moyenne sur une hausse de 14,4 %, selon les données IBES de Refinitiv. Le bénéfice net a augmenté de 33,4 % à 126 millions de dollars (113 millions d'euros), la baisse des coûts de fabrication ayant contribué à accroître les marges de l'entreprise, tandis que le chiffre d'affaires net a bondi de 22,5 % à 916,1 millions de dollars (823,3 millions d'euros). La société a donc gagné 96 centimes par action, alors que les analystes s'attendaient à un bénéfice de 93 centimes.

Lululemon s'attend à une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires en comparable au quatrième trimestre.
 

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.