×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 juin 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lululemon : net recul des ventes malgré les performances digitales

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 juin 2020

La hausse de ventes en ligne de la marque canadienne n’a pas suffi à compenser l’impact négatif des fermetures de boutique liées au Covid-19. Les revenus trimestriels sont inférieurs aux attentes des analystes.


Au mois de mars, les boutiques Lululemon étaient temporairement fermées en Amérique du Nord, en Europe et dans certains pays d’Asie - Instagram: @lululemon


Au premier trimestre clôturé le 3 mai 2020, l’entreprise a enregistré des revenus nets totaux de 652,0 millions de dollars (575,99 millions d’euros), en baisse de 17 % par rapport aux 782,3 millions de dollars (691,10 millions d’euros) l’année précédente. Cette baisse n’est que de 16 % à taux de change constant.
 
Les spécialistes de Wall Street consultés par FactSet et cités par MarketWatch avaient tablé sur des ventes de 692 millions de dollars (611,33 millions d’euros).

La vente directe en ligne a enregistré de bons résultats pour le trimestre avec une hausse de 68 % de ses ventes (70 % à taux de change constant). Ce segment représente aujourd’hui 54 % des revenus totaux, contre 26,8 % seulement à la même période l’an dernier.
 
Malheureusement, cette croissance n’a pas suffi à compenser la baisse des ventes due aux fermetures de boutiques imposées dans le monde entier. En raison de la pandémie de Covid-19, Lululemon a dû baisser temporairement le rideau de ses boutiques en Chine continentale en février, suivies par celles d’Amérique du Nord, d’Europe et de certains pays d’Asie Pacifique en mars.
 
Toutes les boutiques de l’entreprise en Chine ont maintenant rouvert, ainsi que 295 de ses établissements dans d’autres régions du monde.
 
Lululemon n’a pas publié ses chiffres de ventes comparables pour le trimestre. La marque explique qu’elle considère "qu’elles ne représentent pas actuellement les véritables tendances de l’activité" en raison des fermetures de boutiques prolongées.
 
Le bénéfice net de l’entreprise pour le trimestre atteint 28,6 millions de dollars (25,27 millions d’euros) ou 0,22 dollar (0,19 euro) par action diluée, en baisse par rapport aux 96,6 millions de dollars (85,34 millions d’euros) ou 0,74 dollar (0,65 euro) par action diluée du premier trimestre de l’année fiscale 2018. Ce chiffre est en revanche supérieur aux attentes des analystes, qui avaient tablé sur des revenus de 0,20 dollar (0,18 euro) par action.
 
"Je suis fier de la façon dont Lululemon a surmonté ce moment inédit et difficile. Au fur et à mesure que les boutiques rouvrent, nous apprenons chaque jour un peu plus à propos de nos clients : comment ils aiment interagir avec nous en ligne, ce qui les réconforte, etc.", a déclaré Calvin McDonald dans un communiqué. "Notre forte présence en ligne a démontré la force de notre lien avec nos visiteurs et confirme notre opportunité à long terme de créer d’autres expériences omnicanales pour progresser."
 
En raison de l’incertitude entourant l’évolution de la pandémie de Covid-19, Lululemon n’a pas publié de prévisions financières pour le premier trimestre ni l’année fiscale 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com