×
Publicités
Publié le
10 nov. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lundi passe à la vitesse supérieure

Publié le
10 nov. 2016

Lundi entend accélérer son développement. La marque d’accessoires et chemises pour homme moderne, lancée en 2011 par Vincent Roussel (ex-Deepend), prévoit pour le printemps-été 2017 d’élargir sa collection de maroquinerie et de s’implanter en points de vente physiques.

Lundi recentre son offre sur la maroquinerie.


La marque, qui a fait de la maroquinerie pour homme élégante et fonctionnelle sa spécialité, va ainsi élargir son offre en proposant une quinzaine de références, contre huit à l’heure actuelle.

Le sac 36h, son modèle phare qui est un mix entre valise et sac ordinateur, sera ainsi revisité et de la petite maroquinerie (porte-carte, portefeuille zippé, porte-passeport) viendra compléter l’offre. De plus, le nombre de coloris et de cuirs disponibles sera revu à la hausse.

« Nous allons développer notre offre en gardant le même mantra : proposer des pièces réconciliant fonctionnalité et design. Depuis le début, l’objectif est de répondre aux besoins des hommes d’affaires de 30 ans et plus voyageant pour de courtes durées. Le style se veut donc épuré, le prix relativement accessible (entre 55 euros et 550 euros) et la fonctionnalité cachée au premier coup d’oeil », explique Vincent Roussel.

Forte du développement du segment maroquinerie, Lundi prévoit de supprimer son offre de chemises, présente depuis le lancement de la marque. « Notre coeur de métier est la maroquinerie et c’est sur ce segment que nous proposons le plus d’innovations. Nous avons donc fait le choix de nous concentrer sur ce dernier, précise le fondateur. Pour le printemps-été 2017, la chemise disparaît donc. »

Outre ces nouveautés, la marque, qui a misé à ses débuts sur une distribution 100 % online, prévoit d'étendre sa distribution offline. Des discussions sont en cours avec des agents pour permettre à Lundi d’entrer chez des maroquiniers et dans des concept stores dès le printemps-été 2017. « Nous avons débuté via notre e-shop et des sites partenaires comme Menlook et les Petits Frenchies, mais pour gagner en croissance, nous devons nous développer sur l'offline. A l’heure actuelle, nous n’en avons qu’un, La garçonnière, donc il est temps de passer à la vitesse supérieure », souligne Vincent Roussel.

Lundi, qui est aussi un studio de création, entend donc dans un premier temps concentrer ses efforts sur l’Hexagone avant de s’attaquer à moyen terme à l’export. « La France reste notre premier marché, mais grâce à notre e-shop et nos sites partenaires, nous avons pu identifier que l’Angleterre, l’Allemagne et les Etats-Unis étaient des marchés porteurs pour nous, explique le fondateur de Lundi. Nous serons d’ailleurs à la fin de l’année présents dans un pop-up store multimarque à New York. »

Enfin, dans le but de soutenir ses ambitions de croissance et de présenter sa nouvelle collection étoffée, Lundi lancera en début d'année une opération de crowdfunding sur Kickstarter.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com