×
Publicités

Lutz Huelle livre un glamour pour voyageuses du quotidien

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 5 mars 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lutz Huelle a rejoint l’aventure Delpozo en décembre dernier. Depuis qu’il est devenu directeur créatif de la marque de prêt-à-couture espagnole, le créateur allemand passe une bonne partie de son temps en transit dans les aéroports. Le dernier défilé de sa marque homonyme reflète bien ce changement et son rapprochement du style de Delpozo.


Lutz Huelle, automne-hiver 2019 - Lutz Huelle


« Je n’ai jamais autant voyagé et cela m’a fait réfléchir aux notions de confort et de mouvement, même pour les pièces qui ne sont pas pensées pour voyager », médite Lutz Huelle à propos de « The Voyageuse », sa collection automne-hiver présentée dans les élégants salons de l’Hôtel Salomon de Rothschild. « J’ai toujours aimé l’idée de porter des pièces excentriques dans la vie de tous les jours. Aller au supermarché avec une doudoune rose est déjà beaucoup moins banal. Et puis, on ne sait jamais sur qui on peut tomber », sourit-il.

En s’inspirant de la thématique du voyage, le créateur présente une collection « très glamour et facile à porter à la fois » qui paraît faire un clin d’œil aux heures passées dans les terminaux des aéroports de Paris et Madrid. Pensée pour les lieux de transition et les moments d’attente, la collection est composée de manteaux en laine dont certains à capuche, évoquant des capes fluides, qui glissent négligemment sur les épaules des modèles. Ils laissent place à de jolies gabardines beiges à manches courtes ou à forme cloche, ainsi qu’à des imperméables en nylon rappelant les racines streetwear du designer.


Lutz Huelle, automne-hiver 2019 - Lutz Huelle


Lutz Huelle surprend en ne dotant sa voyageuse intemporelle d’aucune pièce en jean. Cette globe-trotteuse explore les volumes chers à la maison sur fond de Vivaldi et de Courtney Love, vêtue de tops à manches longues et de pantalons et jupes qui « resteront parfaits même après avoir passé des heures dans un avion ». Les jupes en jacquard aux éclats turquoise et argentés sont portées avec des pulls en mohair qui font le bonheur de ceux qui imaginent déjà sa première collection pour la maison fondée par Jesús del Pozo. Du taffetas rose, des robes cocktail légères et des décolletés mis en valeur par des colliers de diamant complètent cette collection de pièces parfaites pour « paresser dans son canapé ou partir en exploration urbaine ».

La collection automne-hiver 2019 de Delpozo était quant à elle visible au showroom de Riccardo Grassi jusqu’au 5 mars. Pendant la transition, la maison a temporairement abandonné les podiums de la Fashion Week de Londres, où la marque madrilène a présenté ses créations ces dernières années après avoir tourné le dos à New York. Elle participera à nouveau à la Fashion Week la saison prochaine, avec une première collection très attendue signée du prolifique créateur allemand.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com