×
4 949
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 juin 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Luxe : l’importance du développement durable pour les Millennials

Publié le
23 juin 2016

Le développement durable s’annonce comme l’un des futurs moteurs de croissance pour les achats de biens de luxe, selon la recherche effectuée par PwC, Think sustainability : the millennials view, dont les résultats ont été présentés à Milan au cours d’un sommet sur le futur de la mode, en clôture de la Fashion Week masculine.

Près de 81 % des jeunes interrogés se disent prêts à payer plus cher un produit durable, tandis que 65 % dit vouloir acheter moins, mais à un prix plus élevé d’environ 10 à 20 % par rapport au prix normal un produit écoresponsable.

Autre donnée intéressante, 41 % des Millennials estiment qu’une approche écolo peut augmenter de manière significative la fidélité envers une marque.

Le degré d'attention que les entreprises accordent au développement durable: aucune selon 58 % des Millennials, peu (26 %) beaucoup (16 %) - PwC


La recherche a été réalisée à travers 3 160 entretiens auprès de jeunes nés entre 1980 et 2000, et via 85 000 conversations au niveau mondial, tout en analysant l’engagement des entreprises de mode sur ce thème.

Elle a notamment cerné ce que signifiait « développement durable » pour les Millennials. Dans l’ordre décroissant, ces derniers associent à ce terme les notions de recyclage (72 %), green (55 %), innovation (39 %), durable (37 %), transparence (34 %), et aussi le prix pour une minorité d’entre eux.

Les jeunes consommateurs sont et seront toujours plus attentifs à ce thème, mais ils considèrent, pour 58 % d’entre eux, que les entreprises ne prêtent pas assez d’attention au développement durable et, pour 88 % d’entre eux, que ces dernières devraient communiquer de manière plus claire et transparente sur la provenance du vêtement et la manière dont il a été produit.

En fait, les nouvelles générations s’informent sur la nature et la qualité du produit par leurs propres moyens : Web (33 %), bouche à oreille (24 %), réseaux sociaux (19 %), publicité (13 %), presse écrite (11 %).

Dans ce contexte, l’auteur de la recherche, Erika Andreetta, retail consulting leader de PwC, invite les entreprises à communiquer différemment et de manière plus étendue. « Le développement durable doit devenir pour elles un message toujours plus présent dans les campagnes publicitaires, sur les réseaux sociaux et sur le produit lui-même », conclut-elle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com