×
5 788
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Pharmaciens H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Coordinateur Marketing Commercial et Services Réseau H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Coordinateur Commercial Printemps Haussmann H/F
CDI · PARIS
SPARTOO.COM
Responsable Commercial France jb Martin / Christian Pellet - H/F
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Industrialisation et Qualité Façon H/F
CDI · PARIS
SPARTOO.COM
Responsable Des Marques jb Martin / Christian Pellet - H/F
CDI · GRENOBLE
CONFIDENTIEL
Responsable Logistique (H/F)
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Lyon (69) H/F
CDI · LYON
EDEN PARK
Coordinateur Export (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE BEAUMANOIR
Directeur(Trice) Regional(e) (H/F)
CDI · ANGERS
ERIC BOMPARD
Business Analyst H/F - CDI
CDI · PARIS
GALILEO GLOBAL EDUCATION
Chargé(e) Placement Stagiaires - Paris School of Business
CDI · PARIS
UNDIZ
Chef de Marché International Junior H/F
CDI · CLICHY
DCM JENNYFER
Chef de Projet IT (H/F)
CDI · SAINT-OUEN
GROUPE PRINTEMPS
Contrôleur de Gestion Digital / Senior Business Analyst H/F
CDI · PARIS
TEXEUROP
Acheteur(se) / Chargé(e)e de Portefeuilles Clients
CDI · WAMBRECHIES
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Recrutement et Mobilité Fonctions Support H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Directeur Régional Citadium H/F
CDI · PARIS
DIRAMODE PIMKIE
Juriste Droit Des Affaires H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
DIRAMODE PIMKIE
Juriste Droit Des Affaires H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Marseille (13) H/F
CDI · MARSEILLE
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Marseille (13) H/F
CDI · MARSEILLE
Publicités
Par
AFP
Publié le
1 nov. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Luxe: les Etats-Unis mettront des années à se remettre de la crise (Richemont)

Par
AFP
Publié le
1 nov. 2009

BERLIN, 1 nov 2009 (AFP) - Les Etats-Unis resteront un marché difficile pour l'industrie du luxe pendant "des années", en raison de la crise économique, estime le patron du groupe suisse Richemont dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Wirtschafts Woche à paraître lundi 2 novembre.

Richemont
Saks Fifth Avenue à New York

"Aux Etats-Unis, on a mauvaise conscience de s'offrir un article de luxe, alors que le voisin ou le collègue vient peut-être juste de se faire licencier (...) Même les très riches aux Etats-Unis font profil bas et jugent qu'il n'est pas très opportun de s'afficher partout avec des bijoux à 500.000 dollars en temps de crise", explique Norbert Platt, le directeur général de Richemont.

Et cette situation "va durer des années", affirme-t-il.

"Beaucoup de consommateurs ont vécu au-dessus de leurs moyens. Maintenant, ils doivent éponger leurs dettes ou reconstituer leur épargne, souvent en vue de leur retraite. C'est un processus qui ne va pas prendre que quelques mois. Je crains que les Etats-Unis ne soient un secteur difficile pour l'industrie du luxe pour les années à venir", poursuit-il.

La situation est, en revanche, bien plus favorable en Chine, où "on est reparti à la hausse", assure-t-il.

"Dans ce pays, et chez certains voisins, on a toute une série de marques qui ont réalisé en août un chiffre supérieur à celui du même mois de l'année dernière, qui était très élevé", ajoute-t-il sans plus de précision.

Début septembre, Richemont avait déjà pointé du doigt les Etats-Unis, pour expliquer des ventes en baisse de 16% au cours des cinq premiers mois de son exercice décalé 2009/2010 (clos en mars).

Le groupe détient un portefeuille de marques horlogères et de produits de luxe très prestigieux, dont Cartier, Vacheron-Constantin, Piaget, Jaeger-LeCoultre, Montblanc et Baume & Mercier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.