×
7 053
Fashion Jobs

Luxottica célèbre pour une dernière fois sa croissance avant la fusion avec Essilor

Par
Ansa
Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 1 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

« J’ai réalisé l’objectif que je m’étais fixé d’améliorer l'entreprise dans tous ses aspects, en la rendant forte, pleine d’idées, de technologie et de passion, et en même temps capable de ramener la marge nette au-dessus du seuil des 10 %. C’est l'entreprise que nous confions à EssilorLuxottica, la nouvelle aventure à laquelle je compte offrir ma totale contribution », a commenté Leonardo Del Vecchio, président exécutif du nouveau groupe. 


La collection consacrée à Gianni Versace - EssilorLuxottica


Le 30 janvier, les résultats préliminaires de 2018 devaient être approuvés. Sur la base des estimations du management, 2018 se terminera avec des revenus aux alentours de 9 milliards d'euros et un profit supérieur à 900 millions, soit une baisse par rapport au record de 970 millions en 2017. Mais le conseil d'administration de Luxottica, qui vivait l'une de ses dernières réunions avant la fusion avec le français Essilor, a préféré revoir le solde budgétaire de ces quatre dernières années, en célébrant les résultats d’une grande multinationale italienne. L'occasion pour les membres de ce conseil de mettre en avant son « père visionnaire », Leonardo del Vecchio.

Pour comprendre le chemin parcouru par Luxottica, il suffit de se rappeler que l’entreprise est entrée à la Bourse de Wall Street en 1990 à moins d'un dollar l'action et quittera Piazza Affari (à partir du 5 mars) avec une action à plus de 50 euros, « ayant ainsi multiplié sa valeur par plus de cinquante en presque trente ans », peut-on lire dans une communication du groupe.

Le groupe a aussi analysé les résultats des années 2015-2018 pour les comparer avec ceux de 2010-2013. Ainsi, en comparant les deux périodes de quatre ans, on constate que les ventes cumulées ont augmenté de 40 %, à hauteur de 36 milliards, les profits opérationnels ajustés de 60 %, à 5,7 milliards, les bénéfices nets ajustés de 80 %, dépassant les 3,6 milliards, et la marge nette ajustée de 7,5 % à plus de 10 %.

En plus de rappeler le nom de Luigi Francavilla, « compagnon de toute une vie de travail », Leonardo Del Vecchioa dédié un « merci tout particulier » à l’administrateur délégué de Luxottica, Francesco Milleri, que Leonardo Del Vecchio a déjà dit vouloir mettre à la tête d'EssilorLuxottica. Objectif qui ne pourra être atteint qu’avec les Français, dans le cadre de la procédure de désignation qui d’ici 2020 devra amener au choix commun d’un nouvel administrateur délégué.